Partagez | 
 

 "Nos différences nos uni" retrouvaille de deux vieux compagnons [Pv: Maria]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hiryuu Atsushi
Un rayon de lumière dans les ténèbres
avatar


MessageSujet: "Nos différences nos uni" retrouvaille de deux vieux compagnons [Pv: Maria]   Sam 17 Jan - 15:14

«Cette guerre qui nous tire vers les abymes… Nous devons cesser cette abomination ! Nous ne pouvons en toléré d’avantage ! Ange, démon, magicien, hybride, métamorphe ou vampire…

A ce mot l’ange leva sa plume emplit d’encre. En pleine réflexion sur les tragiques évènements qui frappèrent le monde il y a de cela quelques temps maintenant, ce mot lui inspira un certains sentiment de nostalgie. Vampire… Effectivement ce mot lui rappela cette fameuse personne. Machinalement sa main se porta sur son cou d’où il avait reçu cette fameuse morsure. La pensé de cette journée lui arracha un sourire tandis qu’il poursuivit son récit.

… nous sommes tous frère ! Nos différences sont un trésor qui nous unit. »


Feuilletant quelques pages, il fut fière de l’allure prit par son œuvre. Cela fit presque un an qu’il avait entreprit de reconstitué la froide guerre qui avait englouti dans les ténèbres le monde des six races, avant que Nozomi ne se dresse face à ce carnage. Cette dernière phrase dotée de tant de sens à ses yeux, l’égaya le mettant de bonne humeur pour toute la journée. La terre a rarement protée une personne d’ôté d’autant de raison et de compassion pensa t’il. Qui aurait pu se dresser ainsi devant cette guerre, le meurtre et l’ignominie insensée et incessante de cette boucherie qui avait fait tant de victimes ? Il se leva de sa chaise toujours l’air pensif et joyeux. Nos différences sont un trésor qui nous unit… J’aimerais tant te revoir Maria.

Sifflotant de façon naïve, Hiryuu marcha dans un des couloirs de l’immense internat. Une pensée trottant dans sa tête. Soudain, une personne à l’air farouche le stoppant, lui ordonnant de manière agressive :

-Hé toi ! File moi ton portable et vite ! Sinon… tu pourrais bien être carbonisé dans les dix secondes !

L’ange analysant rapidement l’individu ayant son visage caché par une écharpe ainsi qu’une cagoule. Il voulait son portable ? Mais l’ange n’en possédait pas. En réalité, il n’aimait pas réellement cette nouvelle technologie mue d’incessante évolution et ne s’en dotait guère. Cependant cette personne devait régulière opprimé les plus faible, un fait intolérable. L’ange répondit sereinement :

-Toi que je n’ai jamais vu… Comment peux-tu tenir un tel langage et te dire membre de cet internat ? Ce lieu porte le nom de Nozomi… Je ne permettrais pas de souiller son nom et toute son œuvre avec ta lâcheté !

L’homme sembla interpellé par cette réponse assez inhabituelle dans de telle circonstance. Reprenant un ton agressif, il réitéra sa demande :

-Qu’es ce qu’il raconte ce fou ? File moi ton portable et vite !


-Je n’en aie pas. Et même si j’en possédais un, je ne le donnerais qu’à celui dans le besoin, pas sous le coup de la terreur.


Cet ange était réellement dans son monde. Mesurait-il la dangerosité d’une telle situation ? L’homme lui fut sourd à de tel parole, décochant un coup de poing à l’ange, prenant ce qu’il possédait dans sa poche avant de fuir comme un lâche. L’ange se toucha le ventre… Au delà de cette douleur physique, il regretta d’avoir perdu ce qu’il possédait. C’était un harmonica qu’il avait trouvé dans le temple Inari ce fameux jour. Il se releva lentement… temps pis conclut il, reprenant sa route le moral non affecté par ce qui venait de lui arriver sifflotant de nouveau. Cette capacité de relativisé était assez effrayante… A moins que l’ange fût simplement trop naïf pour se rendre conte de ce qui lui arrivait.

Cette journée se poursuivit avec les cours du matin qu’il avait habituellement. De l’algèbre, avec les polynômes de Taylor et les dérivé de Leibniz ; avant de passé à l’étude de système physique complexe en électrocinétique, puis de conclure avec quelque sagesse antique en cours d’Histoire-Philosophique. Une matinée pleine de savoir distribué aux étudiants avides de connaissance… ou trop occupé à dormir et flâner pour la majorité. Hiryuu lui faisait parti de ceux qui aimaient apprendre et s’imprégner de nouvelle connaissance. Les mathématiques étaient pour lui une magnifique harmonie décelant les mystères de notre monde. Bien que sa fibre fut plus orienté pour la littérature qu’il adoré lire et écrire. Les arts… Il y consacrerait bien toute sa vie. Enrichie de nouveaux théorème, il décida de prendre l’air afin de s’aéré l’esprit. Marchant sans réel objectif dans un premier temps, il vit à travers une fenêtre s’étendre sous ses yeux une vaste étendue parsemé de végétation en tout genre. Le jardin de Nzomi… Cela fit un bon moment qu’il ne s’y était pas rendu. Charmé par le lieu, il se résolut à s’y rendre. Chantonnant un air il fut surprit de qu’il trouva devant la porte de sortie de l’internat. C’était ce fameux harmonica qu’il s’était fait dérobé dans la mâtiné. Heureux de cette trouvaille, il s’empressa de le récupéré, un grand sourire aux lèvres. C’est bizarre… s’étonna l’ange. Avant de mettre cela sur le dos de sa chance et de sa bonne étoile qu’il remercia de nouveau avant de poursuivre sa route. En réalité le voleur à du trouver cet objet inintéressant, s’en débarrassant en ce lieu. L’ange préférant sa vision des choses…

Enfin il s’avança dans cette cour… Quel sublime lieu ! Emplis d’arbre et fleurs de tous les couleurs délivrant une douce odeur délectant les narines. De plus, on vit dans le ciel azure un vaste soleil dominant le firmament, caressant de ses doux rayon la peau des personnes environnante. Ce fut réellement une belle journée, aux airs d’été et aux airs ensoleillés. Il vit quelques personnes déambulant, lui montrant qu’il ne fut pas le seul à avoir eu cette idée de venir en ce lieu. Notamment des couples, qui semblèrent être en harmonie, partageant de bon moment. Peut être devrait il emmené Tary ici ? Un sourire apparut sur son visage tandis qu’il poursuivit sa route. Enfin il décida de se poser sous un arbre, dans un coin assez calme loin. Cette harmonie de la nature l’emplit de joie… Puis il ferma ses yeux demeurant en ce lieu.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -



"Toute histoire à une fin..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maria Murasaki

avatar


MessageSujet: Re: "Nos différences nos uni" retrouvaille de deux vieux compagnons [Pv: Maria]   Mar 20 Jan - 16:34

- M... ! Mu... !

La jeune buveuse de sang ignora cette voix qui criait quelque chose trop près d'elle, essayant vainement d'attirer son attention alors qu'elle préférait grogner et garder son visage enfouit dans ses bras. Malheureusement, elle était déjà presque entièrement réveillée à cause de cette homme qui semblait vouloir l'embêter jusqu'au bout.

- Mademoiselle Murasaki ! Insista la voix.

Elle se redressa alors, ses yeux écarlates brillants d'une lueur dangereuse, dévisageant l'homme qui se tenait droit devant elle, visiblement surpris. Comment pouvait-il oser la déranger pendant sa sieste ? Il n'y avait plus aucuns moyens pour Maria de savoir la suite de son rêve ! Les gens n'avaient donc plus aucun savoir vivre !

- Quoi !? S'exclama-t-elle froidement.
- Eh bien... vous... vous êtes en cours Mademoiselle vous ne pouvez pas... dormir... Répondit-il plein d'hésitation.

Le regard de la jeune fille se reteinta soudainement de bleu... en cours ? Elle observa les alentours, et en effet, elle était entourée de tous les gens de sa classe, qui la regardaient avec dédain, amusement ou bien indifférence. Pour la plupart elle ne les avait même jamais vu. C'est vrai qu'elle avait ce jour là essayé de suivre un cours. Vous comprendrez que cela n'a pas été très fructueux.
Mais quand même, une fois qu'elle faisait l'effort de se montrer en cours ce professeur peureux aurait au moins pu faire preuve d'un peu plus de courtoisie !
Elle retint un nouveau grognement de désapprobation et se leva, récupérant son sac.

- Eh bien bon cours Monsieur, moi j'ai mieux à faire.

Sans rien ajouter, elle quitta la classe. Non mais quel ingrat ! Elle lui faisait l'honneur pour une fois d'assister à un cours et il la remercier ainsi ? Ce n'était pas comme si elle l'avait vraiment dérangé ! Elle ne ronflait même pas !
Vous me direz, mais pourquoi dort-elle ? C'est pas comme si elle en avait réellement besoin de toute façon ! C'est une vampire ! Et je vous répondrais évidemment, mais que choisiriez vous entre subir l'heure la plus longue et ennuyante de votre vie et quelques instants d'utopie et de tranquillité ? Qui oserait répondre qu'il préfère ne rien faire et suivre un cours soporifique sur la faune à cette activité si reposante et paisible que la sieste et le rêve ? Pas quelqu'un de normal assurément.
Enfin bref, la voila maintenant dans les couloirs, ce professeur peureux n'avait certainement pas eu le courage de la poursuivre hors de sa classe, avec la stupeur et le trouble qui s'étaient emparés de son visage quand elle lui avait répondue avec tant de hargne il devait encore bégayé devant les autres élèves.
Ce réveil forcé l'avait mit de mauvaise humeur. Les mains dans les poches, elle avançait sans réels but à travers les couloirs vide et silencieux. Elle était sortie avant l'heure, il n'y avait donc personne pour empirer son état.
C'est alors qu'elle déboucha sur une cour plutôt vaste. Ce n'était pas comme si elle ne la connaissait pas cette cour, mais elle n'y avait jamais mit les pieds. Et puis cette lumière ! Pourquoi y avait-il un si beau soleil à cette période de l'année ? Ne pouvait-il pas y avoir de sombres nuages prêt à éclater en larme, ou bien à délivrer une multitudes de petits flocons blancs, dans tout les cas, quelque chose pour cacher ce soleil éblouissant !
Elle s'avança dans l'endroit calme et vide, se faufilant à l'ombre, elle avait beau ne pas craindre le soleil, elle ne l'appréciait pas pour autant.
Elle arriva ainsi à un arbre. Il était large de tronc et supporterait facilement son poids plume. Elle lança son sac sur la première branche et s'y hissa à son tour sans grande peine. Elle s'installa alors sur une branche, la plus large et forte qu'elle puisse trouvé. Son regard fut rapidement happé par le feuillage. Quel joli spectacle donnaient ces feuilles verdoyantes frappés par le soleil. C'était agréable...

Mais une personne arriva et s'installa près de son arbre la tirant une nouvelle fois de son sommeil, elle retint pourtant le grognement désapprobateur qui montait dans sa gorge.
Pourquoi personne ne voulait la laisser dormir tranquillement ? Elle inspira profondément bien que silencieusement dans le but de se détendre et un sourire malicieux étira ses lèvres. Cette odeur, elle la connaissait pour y avoir goûter, et comment ne pas reconnaître une proie si appétissante ?
D'ailleurs, lors de leur première rencontre n'était-elle pas déjà... dans un arbre ? Son sourire s'élargit de nouveau, dévoilant ses canines. Lui sauter dessus et l'enlacer chaleureusement ? Pleurer à chaudes larmes en se plaignant qu'il lui ait tant manqué ? Trop facile, trop crédule, trop nyan-nyan.
Elle se laissa glisser délicatement de sa branche, sans un bruit se faufila dans son dos, puis le saisit soudainement et l'immobilisa, se collant trop à son dos pour qu'il ne puisse voir son visage, ses yeux virèrent au rouge écarlate, elle se pencha et frôla son cou de ses crocs, assez peu pour ne pas le blesser mais suffisamment pour qu'il sente la menace de ses canines qui se pressaient dangereusement contre sa peau claire.
Mais après quelques instants de suspense elle éclata de rire, écartant sa bouche du cou de son ami pour le serrer dans ses bras, elle était incroyablement heureuse de le revoir, mais ne l'avouerais jamais.

- Oh Ryuu, mon petit ange ça fait tellement longtemps !


Toujours dans son dos, elle ne le relâcha qu'après avoir pu se rassasier en câlin, c'est à dire après de longs instants qui lui parurent trop courts, elle se plaça en suite devant lui, lui saisit les mains, les yeux pétillants.

- Alors, comment vas tu depuis le temps ? On doit vraiment arrêter d'attendre autant pour se croiser !

La première fois qu'elle avait été réveillé dans cette journée, elle avait été d'une humeur massacrante. Et pourtant cette fois elle était rayonnante de joie.
C'est étrange comme la présence d'une seule personne peut avoir une influence si importante sur les réactions d'une autre.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiryuu Atsushi
Un rayon de lumière dans les ténèbres
avatar


MessageSujet: Re: "Nos différences nos uni" retrouvaille de deux vieux compagnons [Pv: Maria]   Sam 7 Fév - 15:52

Un moment demeurant ainsi, allongé contre le tronc d’un arbre. Une brise soufflant sur ses cheveux, produisant un léger frisson qui parcouru sa peau. L’ange décida enfin de se lever de sa place, s’étirant légèrement. Dans son insouciance, il lui sembla même avoir succombé à l’appelle du marchant de sable, somnolant quelques minutes. Tandis qu’il s’apprêtait à repartir à la découverte de ce lieu enchanteur, il entendit soudainement des pas furtif dans son dos. Avant qu’il n’ait le temps de se retourner, deux bras apparurent dans son dos exerçant sur lui une étreinte sur lui, lui empêchant tout mouvement. L’ange fut alerté quelques secondes par cette apparition surprise dans son dos, se questionnant sur l’identité de l’individu le neutralisant. La couleur de peau de l’assaillant, ainsi qu’une odeur familière lui donnèrent la réponse rapidement… Maria ! Quelle surprise s’étonna l’ange, fou de joie de cette trouvaille. Puis il sentit se poser contre son cou deux canines pointues, prolongeant dans son corps un frison. Ce frison provenant de la surprise, l’ange étant parfaitement serein, simplement submergé par un sentiment de joie, conforté dans sur l’identité de cette mystérieuse personne. Un doux moment de silence submergea les deux protagonistes, qui furent stoppé par un rire harmonieux parvenant dans le dos de l’ange, avant que l’étreinte se ne transforme en câlin. Ce rire lui avait manqué ainsi que cette présence… Quel joie de les retrouvé. Après un moment qui lui parut trop court, l’ange fut relâché avant d’entendre toujours dans son dos :

- Oh Ryuu, mon petit ange ça fait tellement longtemps !

Cette voix lui avait aussi énormément manqué. Un sourire apparut sur son visage, sans que rien ne puisse le soustraire à ce moment là. Puis enfin le visage de son amie lui apparut en face poursuivant :

- Alors, comment vas tu depuis le temps ? On doit vraiment arrêter d'attendre autant pour se croiser !

L’ange souriant toujours, répondant avec gaité :

-Maria je suis si heureux de te revoir !


Puis il la reprit dans ses bras. Sa bonne étoile avait répondu à son appel de son matin, constata t’il avec joie. Leur dernière rencontre remonté à loin effectivement, tant de chose s’était écoulé entre temps… Sa rencontre avec Vlad, avec Tary, sa visite dans ce temple ce fameux jour qui lui laissa cette cicatrice sur son bras, Zénon qui était réapparut… Il avait tant de chose à lui raconter ! Après s’être séparé d’elle, les deux protagonistes se posèrent sur l’herbe verte du champ, Hiryuu témoignant de sa joie sincère de la revoir. Puis ils se mirent à discuter sur tout et rien. Ils se remémorèrent leur précédente rencontre dans la forêt où ils s’étaient rencontré, Hiryuu racontant ce jour, le tout agrémenté de rire. Puis à un moment de la discutions l’ange déclara :

-Je n’ai toujours pas abandonné mes rêves depuis ce jour… Ils me suivent toujours comme mon étoile. J’espère les faire briller de mille feux, une lumière éclatante berçant le monde d’une paix durable…

Puis ils se mirent à rire à nouveau. L’ange fut simplement heureux à ce moment, un bonheur que peu de chose aurait pu perturber.

HRP:
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -



"Toute histoire à une fin..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Nos différences nos uni" retrouvaille de deux vieux compagnons [Pv: Maria]   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Nos différences nos uni" retrouvaille de deux vieux compagnons [Pv: Maria]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retrouvailles entre deux amis [ PV: Josh ]
» Deux vieux délires qu'il fallait remonter
» Une soirée entre deux vieux amis [PV Ducky]
» Deux vieux amis... [Ulrich & Théo]
» [FINI] Un vieux lien entre deux vieux fous (pv Beren)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
¤ INTERNAT NOZOMI ¤ :: Extérieur de l établissement :: Jardin-
Sauter vers: