Partagez | 
 

 Sempai ! [pv Tary & Clarke]

Aller en bas 
AuteurMessage
Clarke Crossman
Le point rouge dans l’œil c'est qu'il est en veille hein...?
avatar


MessageSujet: Sempai ! [pv Tary & Clarke]   Ven 6 Fév - 20:29



Sempai !

« Tweedle et Tweddle »

Episode 1
Acte 1





Boum, boum, boum... Je passe à travers un mur qui donne directement sur l'extérieur de l'immeuble et sur la rue aux milles lumières. Je suis alors tombé de cet immeuble qui n'était qu'en fait qu'un immeuble d'appartement à cause d'une sorte de monstre qui m'a propulsé à travers le mur... Pendant que j'essayais de me redresser du taxi maintenant écrasé et bientôt en miette, le monstre géant de pierre me sauta dessus, le poing le premier. Il ressemblait à un humain de deux mètres de hauts sauf en pierre. Je lâchais un cri de douleur... Il m'avait vraiment endommagé... Dans un excés de rage j'attrapais mon katana qui était dans mon dos pour lui couper le bras d'un seul coup. Il recula en criant et en observant son moignon de pierre coupé net. Je poussais le rocher avant de me relever, voir les gens terrifiés autour de moi. Je serrais alors les dents, sautant sur ce monstre pour lui couper la tête directement et de sang froid... A la place je lui coupais une grande partie de l'autre bras. Mon épée devenait peu à peu envahit d'une couleur bleu ciel et de petits éclairs.. J'avais utilisé mes dernières batteries..


"Tu as choisis ta voix le Rock..."

"Saleté de ninja à la con...! Je te tuerais dans une autre vie..."

"Dis pas n'importe quoi..."


Je m'approchais de son corps en dirigeant mon flingue contre son front pour y lâcher une balle tout simplement.


"...t'es qu'un cailloux."


Je suis rentré peu de temps après tout ça... Book lisait les... livres d'Eli et elle... ne dormait toujours pas. Je lançais un regard blasé à Book qui n'a fait que m'esquiver du regard en allant se chercher a boire dans le frigo. Je m'asseyais dans mon fauteuil, trop épuisé de ma soirée a traquer ce criminel... Eli allait devoir se débrouiller seule aujourd'hui.




Mon réveil sonna dans tous l'appartement et avant même que Book ne le brise sur ma table de chevet comme à son habitude je le prenais pour l'arrêter et ne pas réveiller mesdeux marmottes. Je prenais directement la porte habillé et à peine réveillé... La journée risquait d'être longue aujourd'hui. Serène, ma collègue m'avait donné vraiment beaucoup de travail à faire pendant qu'elle faisait je ne sais quoi avec l'un des élèves de dernières années. Je suis arrivé tôt. Le soleil était à peine levé mais le tram était déjà rempli... Ce qu'il y a de bien à être un cyborg c'est que les gens au quotidien sont méfiant de vous, donc... vous avez des places assises rapidement. Ce détail me faisait sourire tous les jours le matin.


"Les gars arrêtez... stop!"


Je regardais Serène prendre le col d'un grand baraqué pour la tapé contre celle d'un autre garçon.


"Refaites quoi que ce soit et je vous jure que vous deviendrez des filles plus vite que vous aurez compris ce qui vous êtes arrivé !"

"Toujours des menaces qui ne veulent rien dire...?"

"Tiens ! Voilà le cyberflic de la nuit... Comment va le justicier ?"



Serène savait que je jouais au super-héros de toit en toit la nuit. Elle voulait le dire à tous le monde... sauf si je lui offrait à vie des sodas. Elle n'y avait pas le droit, la femme-chatte qu'elle était devenue avait fait développé en elle une sorte de mode berserk si elle consomme trop de sucre d'un coup... comme si elle buvait un grand verre ou canette de soda en moins de trente seconde, ce qu'elle fait tous le temps. Si elle en boit trop elle devient... Shehulk ? Sa puissance, sa vitesse et toute ces choses sont sur-développés et le pire de tout... Elle devient saoule comme si elle buvait un litre d'alcool. J'ouvrais donc la canette sous ses yeux et en buvait une petite gorgée pour la taquiner.


"HEYSJOGNHSDFP ! C'EST A MOI !"


Elle me l'arracha presque des mains pour en boire tous le contenu en une gorgée. Je rigolais légèrement. Serène était une jeune femme tout ce qu'il y a de plus ordinnaire si on enlève les poils, la queue de chat et surtout le duo oreilles/moustaches. C'est une fille bien que j'affectionne tout particulièrement... J'essaie d'être une sorte de modèle pour elle mais je ne crois pas qu'elle veuille de moi comme ça. Dans les manga d'Eli ces gens-là sont décrit comme des "Sempai". Pas comme des "Senseï" qui eux sont des professeurs. Les Sempais eux sont des aînés... Je crois que j'aurais vraiment voulu avoir quelqu'un sur qui compter. En tout cas de cette manière. Je regardais par la suite le ciel se couvrir. Je rentrais donc en vitesse en aidant Serène a marcher malgré qu'elle ne tienne plus debout mais si elle s'apperçevait que ses poils étaient même un petit peu mouillés, elle me tuerait.


Une fois à l'intérieur je regardais autour de moi... Il n'y avait plus grand chose à faire et j'ateingnais l'heure de midi pendant que bizarrement, je n'entendais pas de cri ni rien dans les dortoirs... tout d'abord je me suis dit que Serène s'engueulait avec sa nouvelle petite amie mais après.. je me suis rappelé que l'alcool pour elle la fatiguait. Dans le sens qu'elle pouvait dormir à tout moment. Je riais légèrement à l'idée de la voir étalée et ronglant sur une fille ou un garçon d'ailleurs... Je ne savais plus très bien ce qui l'intéressais. Peut être bien les deux. La sonne retentissa alors dans les secondes qui suivirent. Je marchais dans les longs couloirs blanc en voyant déboulé devant un jeune homme aux cheveux bruns et aux yeux tout aussi foncer se rhabiller. Je jetais alors un rapide coup d'oeil dans la chambre... Serène dormait. Le jeune homme me regarda l'air terrifié...


"J'ai rien fait !"


Je continuais a le fixer méchamment pour qu'il disparaisse. Juste pour rigoler... Les élèves ici craignait qu'un jour je me mette en colère alors chacun d'eux faisait bien attention quand j'étais dans les parages. A ce moment j'apperçevais les élèves que Serène avait frappé pour défendre un garçon au début de la journée. Je me souvenais... C'était Tweedle et Tweddle. Ils se faisaient appeler comme ça... C'était vraiment des petits monstres vraiment embêtant avec les autres élèves... Ils n'étaient pas crains, juste haïs. Ils mannigancaient quelque chose...


"Hey...! Pourquoi pas la blondasse ?"

"Non... trop grosse. OH ! La fille là dans la classe... Tary ?"

"Hein ? J'ai pas ris du tout...!"

"MAIS GROS BOULET...! Tu sais ! Ta... euh.. ouais !"

"J'ai pas de riz non mais arrête de m'emmerder avec ça..."

"T'es vraiment con parfois..."


En écoutant un peu plus de la conversation... ils voulaient faire une farce à Tary. Tary était une élève dans Nozomi... Une fille télékinésiste qui pouvait faire de gros dégâts... j'allais donc devoir faire très attention. Je suivais les deux jumeaux affreux jusqu'au self. C'était quasiment la fin du repas... La sonnerie se déclancha, tous le monde se pressait... Tout se passait comme au ralenti dans ces moments là... les gens qui courent, l'agitation... Les deux jumeaux attrappèrent une assiette de purée pour l'envoyer directement dans la tête de Tary... Tous le monde continuais sa route jusqu'à vider la salle pendant que Tary avait du mal s'enlever la purée des yeux... Je n'avais rien pu faire de très concret. Je m'approchais alors de la jeune fille. Mes pas résonnant dans toute la salle. Elle était seule avec moi et je devais l'aider.. Je lui tendais le paquet d'essuie-tout pour qu'elle puisse enlever la purée de ses cheveux et de son visage. Je m'asseyais en face d'elle en étant très calme et en prévenant Serène par sms.


"Dure journée hein ?"


Je ne distinguais pas vraiment Tary. Je ne savais pas bien si elle allait bien ou non... Frustrée, déprimée ou en colère ? J'ai juste attendu qu'elle réponde.



Code by Wiise sur Never-Utopia



- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tary Len't

avatar


MessageSujet: Re: Sempai ! [pv Tary & Clarke]   Sam 7 Fév - 19:26

Sempai !

Encore une journée de cours... Où je vais devoir affronter les débiles de ma classe, mais pas que, comme toujours...

Comme a mon habitude mon réveil était réglé sur sept heures trente, mais j'étais réveillé bien avant à cause de toutes ses filles superficielle qui bavarde dans les couloirs depuis six heures du matin parce qu'elles ont rien de mieux à faire que prendre leur douche à cette heure-ci, et se lisser les cheveux et se maquiller. Je ne sais pas comment elles font pour prendre autant de temps à se préparer.

J'ai attendu que mon alarme se déclenche pour enfin me lever de mon lit, maintenant il ne devrait plus avoir beaucoup de monde dans l'étage, elles sont sens doute toutes parties déjeunées à l'heure qu'il est, sachant que les cours commencent dans à peine une demi-heure. J'ai juste le temps de me changer, me passer un coup le visage sous l'eau pour me réveiller et partir au self prendre mon petit-déjeuner tranquillement pendant que la salle se videra.

J'ai toujours détesté cet endroit, il y a beaucoup trop de monde, et de bruit. Ça fait un effet de ruche, toutes ses voies résonnent dans ma tête et je ne supporte pas ça. De plus comme je suis souvent seul j'ai généralement le droit à des petites remarques mal placé par les plus débiles de l'internat. Mais ils devraient commencer à se méfier, mes pouvoirs prennent de l'ampleur et je ne compte pas me laisser faire à chaque fois.

Après avoir pris mon petit-déjeuner je me glisse dans la salle de classe juste avant que la sonneri ne retentisse et je rejoint ma place habituel, au fond contre le mur. Machinalement, je sors mes affaires de mon sac en bandoulière et les pose sur la table. Je passe le reste de l'heure à fixer le prof faire son cours, en suivant vaguement ce qu'il raconte, je prends quelques notes de temps en temps, juste ce qu'il me suffira pour avoir à peine au-dessus de la moyenne.

Bref... Le reste de la matinée se déroule sur le même principe, deux types de ma classe, les jumeaux qui se ressemblent affreusement ont commencé à me jeter des boulettes de papier dessus, je les ai laissé faire, je rattrapais juste les boulettes avec mes pouvoirs pour les empêcher de me toucher. Ils ont essayer plusieurs tentatives différentes, comme lancer plus fort ou plus de boulettes mais ils n'ont jamais réussi à me toucher, je croie que ça les a vexé. Au bout d'un moment ils ont arrêté et m'ont enfin laissé tranquille.

Il est enfin midi, la classe se vide lentement, pendant que je range mes affaires dans mon sac, je sort la dernière évitant ainsi les bousculades au niveau de la porte, là où habituellement tous les garçons de la classe essaye de passer en même temps pour vite aller manger, alors que l'on ne peut passer qu'un à la fois. Ça me fait rire de les voir se précipiter dehors comme s'il n'avait rien mangé depuis trois jours.

Deux filles du club d'art plastique m'ont croisée dans le couloir, elles m'on gentiment parler, me demandant si je serrais là au club car dernière fois je n'y étais pas allé, la flemme. Alors qu'avant j'avais commencé un dessin que les deux filles avaient adoré et elles voulaient absolument le voir quand il serrait fini. J'avais juste repris un dessin que j'avais vu dans un livre, une sorte de fée au cœur d'une fleur, le dessin était tout en noir et blanc, fait au fusain, je me rappel ,'en avait eu les doigts tout noir.

Je leur dis que je serrais là, elles me regardent avec un grand sourire, alors je me force à leur rendre. Nous bavardons encore un peu, parlant des cours et de la nouvelle jupe de l'une d'elles, alors que j'en ai strictement rien à faire. Je regarde l'heure sur mon téléphone et leur dis que je dois y aller, elle me sourit encore stupidement et s'éloigne dans le couloir. Je soupire, enfin débarrassée d'elles... Je ne devrais pas réagir comme ça, elles sont plutôt sympas, mais ce n'est pas le genre de fille avec les quelles je m'attache, en fait, je ne m'attache pas aux filles...

Comme pour le repas du matin j'attends presque la fin du service pour me rendre au self, et ainsi croisé un minimum de monde. Je prends mon plateau et prends ce qu'il y a encore de mangeable, c'est ça de passer à la fin, les meilleurs plats sont tous déjà pris, mais comme je ne suis pas trop difficile ça ne me pose pas réellement de problème. Je m'installe au bout d'une table vide. La salle est encore trop remplie à mon goût, j'aurais dû venir plus tard...

Rapidement la sonnerie retentis dans la grande salle, une foule d'élèves se lèvent en même temps et se précipite pour poser leur plateau et ne pas arriver trop en retard en cours. Je n'ai pas cours cette heure-ci, alors je reste paisiblement assise, la tête baissée sur mon assiette pour ne pas croiser le regard des autres. Quelques surveillants sont encore présents dans le réfectoire et surveillent vaguement la salle. Du coin des yeux, je vois les des jumeaux de ma classe se rapprocher de moi. Je baisse de nouveau la tête et fait comme si je ne les avait pas vu. Mais j'aurais dû me méfier... Au moment où ils passent à côté de moi l'un deux me renverse son assiette de purée sur la tête. L'assiette ricoche sur mes cornes dans un tintement aigu, alors que je la retiens avec mes pouvoirs juste avant qu'elle ne se fracasse sur le sol. J'enlève le plus gros de la purée de mes cheveux d'un geste rapide avant de relever la tête vers les deux garçons déjà loin.

Le self est maintenant vide, je suis du regard les jumeaux qui marchent le long des fenêtres en riant. Des pas résonne dans la salle désormais silencieuse. L'un des surveillants s'approche de moi, me tendant un rouleau d'essuie tout et s'assoie en face de moi en pianotant sur son téléphone. C'est un cyborg, une partie de son visage est recouverte de ce qu'il me semble être du métal. Je m'essuie le visage, me sentant rougir sous le mal aise. Mais j'essaie de ne pas m'en préoccuper, je me concentre sur les deux garçons qui longent les fenêtres de la salle, ils sont éloignés, mais ça ne devrait pas poser de problème...

"-Dure journée hein ?"

Déclare le surveillant. Je hoche de la tête en soupirant, sans perdre de vue les deux abrutis, je tente le tout pour le tout, de toute façon, je n'ai rien à perdre... Avec mes pouvoirs, je tire l'un des garçons vers moi, il s'écrase contre son frère qui à son tour s'écrase sur la vitre dans un bruit sourd. Ils ne pensaient sûrement pas que je pourrais les atteindre depuis là, c'est sans doute pour ça qu'ils se sont dépêché de partir, mais il ont eu tort. Même si je n'ai pas eu beaucoup de force ça valait le coup, ils regardent tout autour d 'eux, persuader que ce n'est pas moi. En cours j'ai toujours fait semblant d'avoir un rayon d'action faible donc ils sont sûrs que ça vient d'ailleurs.

Avant qu'il ne se retourne vers moi, je reprends deux feuilles d'essuie-tout et fait semblant de ne pas leur prêter la moindre attention.  Je ne sais pas si le cyborg a entendu le bruit de sa tête contre la vitre mais je m'en contre fiche, ce que je viens de faire n'était rien comparer à toute cette purée qui colle dans mes cheveux. La colère reprend rapidement le dessus, je reste silencieuse alors que je n'ai qu'une envie m'enfuir de ce lycée et me retrouver enfin seul.

Je serre les dents pour ne pas m'énerver plus que ça, et j'éjecte la purée de ma tête d'un violent coup de télékinésie, puis je l'envoie s'écraser dans l'assiette posée par terre.


'

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

. .
Double compte Aven Owen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clarke Crossman
Le point rouge dans l’œil c'est qu'il est en veille hein...?
avatar


MessageSujet: Re: Sempai ! [pv Tary & Clarke]   Jeu 19 Fév - 12:54



Sempai !

« La tulipe blanche »

Acte II




"QUOI ?! JE VAIS LES BRISER CES FILS DE..."


Je n'ai pas pu lire la suite du message de Serène. Disons... qu'elle était relativement en colère. J'ai juste posé mon portable sur la table qui était littéralement en fer et vraiment froide. Je fixais la jeune fille en face de moi qui elle ne pouvait s'empêcher de fixer les deux gamins de l'autre côté de la vitre. Ma collègue chatte de toute manière n'allait pas tarder a débarquer pour les réduire en bouillit donc... les faire se taper entre eux grâce à son pouvoir... Bref, je n'allais pas en tenir rigueur de Tary. Cette fille était seule bien évidemment. Je ne lui avais jamais tellement parlé à l'époque et aujourd'hui, à ce moment précis, je pensais que ce serait absolument le bon moment.


Elle s'essuya directement le visage avec le sopalin que j'avais ramené pour finalement se servir de ses pouvoirs pour remettre la purée de pomme de terre directement dans l'assiette encore à terre. Elle avait l'air vraiment en colère... Comme je l'ai dis plus tôt, je n'ai jamais eu le temps de discuter avec Tary et donc c'est resté comme ça... Ce jour là j'allais peut être faire la rencontre de la plus grande sorcière de tous les temps... d'un côté c'est ce que je voulais. Je n'en avais pas parlé à Book ni Eli mais... plus le temps passait, plus les criminels de la ville devenait sérieusement coriace, rien qu'Anna il y a une semaine... Je baissais la tête, mettant une clope dans ma bouche en l'allumant.


"La justice c'est difficile de l'avoir ici."


Je prenais dans la poche intérieur de ma veste une fleur séché. Une tulipe blanche en la posant sur la table et la mettant entre nous en la fixant dans les yeux au final.


"Tu as l'air d'avoir besoin de justice."


Qu'est-ce que je faisais...? Je recrutais simplement des gens et ma première tentative fut sur Tary. Ces derniers temps je ne pouvais plus gérer tout ces monstres qui pouvait rôder dans les rues et Tary semblait plutôt se contenir devant moi de ne pas tout exploser... Donc si il fallait exploser des choses grâces à son pouvoir, je préférais que ce soit au profits du bien et non du mal... Je sortais alors un paquet de clope sur la table pour en sortir une du paquet et l'allumer avec un air complètement désabusé. Je tire une fois sur le papier à travers le filtre et je commence la discussion pour en savoir plus sur elle et peut être lui proposer de me rejoindre...


"Les gens disent tellement de choses. Parlent pour ne rien dire, parlent derrière ton dos comme derrière le mien. Toi aussi tu penses que je fais peur hein ? J'ai entendu des rumeurs sur mon compte et sur le tiens parfois. Tu es un élève moyenne d'un lycée extraordinaire pourtant tu as affaires à ce genre de débile. Tu as envie d'exploser. Ça se sent... Comme une sorte d'aura autour de toi. Je le vois car je ressentais ça avant moi aussi. Cette sorte de chose qui te brûle la peau jusqu'à te donner mal au crâne a vouloir exterminer tout ce qu'il y a autour de toi. Du moins ce que tu fais bien que je pense que tu crois que c'est bien n'est pas... excellent pour toi. Te contenir comme ça, absorber cette haine n'est pas une solution... Tu as déjà essayer de t'en sortir de ça ? De te défouler ?"


Je rapprochais mon corps de la table en m'accoudant et en la fixant... Sa bouche, sa peau, ses joues... les traits de son visages en somme pour continuer.


"Tu sais pourquoi certains on peur de moi ici ? C'est parce que certains ont déjà découvert ce que je fais la nuit. A quoi tu penses toi ? Il va juste dans un bar se détendre ? Il va secrètement vivre de sa passion qui est la conception de fajitas ?"


Je me reculais avec un air un peu plus souriant. Je ne voulais pas l'effrayer. C'est alors que je lui ai enfin proposé un marché.


"Si jamais tu as ces choses en toi... qui te brûle comme je le décrivait, il n'est pas bon du tout de les garder pour toi. Je te propose une chance de te libérer de ça avant que ces gens dans ce collège n'ai plus rien à faire de toi mais qu'ils te craignent car tu auras blesser je ne sais qui. Je sais que cette école est faite pour tout maîtriser... mais à mon avis cette école ne fait pas tout... Après les cours, un monde totalement différent t'attend Tary. Je ne veux pas te faire peur. Je veux juste... faire en sorte que contrôle ce monde pour ne pas te faire bouffer."


Ça pourrait paritaire bizarre venant de moi, le seul type à qui personne n'aurait vraiment envie de parler, mais... j'aimais bien Tary. Je l'ai observé légèrement depuis ce trimestre et j'avais longuement hésité avant de lui accorder cette chance ou malchance de m'accompagner des fois le soirs... Mais j'avais déjà confiance en elle bizarrement. Je dis pas que je voyais une fidèle amie en elle, pas déjà... mais juste quelqu'un digne de confiance. Je tirais une nouvelle fois sur ma cigarette avant de baisser la tête pour briser le lien visuel qui nous unissait à cet instant. Je poussais la tulipe juste devant son nez. La tulipe blanche est concrètement mon insigne... certains ont une chauve-souris, une araignée pour une sorte de lanterne verte... moi c'est une tulipe blanche. A vrai dire, il y a une signification à cette fleur comme insigne... c'est le seul souvenir de ma mère. Mon plus lointain souvenir était la table d'opération sur laquelle je me suis... activé et non réveillé. J'avais un bouquet de tulipe blanche à côté de mon lit avec une petite carte écrit "Maman.". Je n'ai pas franchement de raisons je le sais mais... j'avais juste envie.


Je regardais maintenant à travers la fenêtre en attendant de voir ce que Tary avait à me dire sur le sujet... Peut être que Télékinésie-Girl me rejoindrait aujourd'hui...



Code by Wiise sur Never-Utopia



- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tary Len't

avatar


MessageSujet: Re: Sempai ! [pv Tary & Clarke]   Mer 25 Fév - 23:49


Il sort une clope qu'il glisse aussitôt entre ses dents et qu'il commence à allumer.

-La justice c'est difficile de l'avoir ici.

Oui... Est pourtant se serrais tellement simple de tous les remettre à leur place. Le cyborg fouille dans ses poches et en sort une magnifique tulipe séché, d'un blanc parfait. Il la pose délicatement sur la table, juste entre nous deux. Puis il lève les yeux sur moi et ajoute.

"-Tu as l'air d'avoir besoin de justice."

Je hoche vaguement la tête. Je passe ma main dans mes cheveux pour le remettre en placent, puis dans un soupir, j'enfouis mon visage dans mes mains comme pour me retenir de dire ou de faire quelque chose que je n'ose pas. Je ne sais pas où il veut en venir en me disant ça, il veut peut-être simplement me remonter le moral et me dire qu'ils seront collés plusieurs fois de suite pour avoir fait ça. Mais soudain il se lance dans un long discours, m'obligeant à relevé la tête pour l'écouter attentivement.

"-Les gens disent tellement de choses. Parlent pour ne rien dire, parlent derrière ton dos comme derrière le mien. Toi aussi tu penses que je fais peur hein ? J'ai entendu des rumeurs sur mon compte et sur le tien parfois. Tu es une élève moyenne d'un lycée extraordinaire pourtant tu as affaire à ce genre de débile. Tu as envie d'exploser. Ça se sent... Comme une sorte d'aura autour de toi."

Sous la table je sers mes poings, faisant tout pour ne laisser paraître aucune émotion.

"-Je le vois car je ressentais ça avant moi aussi. Cette sorte de chose qui te brûle la peau jusqu'à te donner mal au crâne à vouloir exterminer tout ce qu'il y a autour de toi. Du moins ce que tu fais bien que je pense que tu crois que c'est bien n'est pas... Excellent pour toi. Te contenir comme ça, absorber cette haine n'est pas une solution... Tu as déjà essayé de t'en sortir de ça ? De te défouler ?"

Je baisse les yeux sur la fleur, évidemment que je me suis déjà défoulé... Enfin ce n'était pas vraiment contrôlé cette fois dans la forêt, j'ai littéralement déraciné tous les arbres autour de moi, j'ai pété un câble sans pouvoir me retenir... Puis je me suis enfuie retrouvé Hiryuu pour pouvoir me calmer. Je continue de fixer la fleure, les tulipes blanches représentent l'amour sincère, j'ai déjà lu ça quelque part, mais bien sûr, cette signification n'a aucun rapport avec la situation. Soudain il s'accoude contre la table, accrochant son regard étrange au mien, m'empêchant de détourner les yeux.

"-Tu sais pourquoi certain on peurt de moi ici ? C'est parce que certains ont découvert ce que je fais la nuit. À quoi tu penses toi ? Il va juste dans un bar se détendre ? Il va secrètement vivre de sa passion qui est la conception de fajitas ?"

Sa dernière réflexion m'arrache un sourire, alors qu'il se redresse lui aussi le visage étiré par un sourire. Mais il ajoute

"-Si jamais tu as ces choses en toi... Qui te brûle comme je le décrivais, il n'est pas bon du tout de les garder pour toi. Je te propose une chance de te libérer de ça avant que ces gens dans ce collège n'aient plus rien à faire de toi mais qu'ils te craignent car tu auras blessé je ne sais qui. Je sais que cette école est faite pour tout maîtriser... Mais à mon avis cette école ne fait pas tout... Après les cours, un monde totalement différent t'attend Tary. Je ne veux pas te faire peur. Je veux juste... Faire en sorte que contrôle ce monde pour ne pas te faire bouffer."

Il baisse les yeux le premier, pour poser la main sur la tulipe blanche et la pousser toujours plus près de moi. J'approche ma main et effleure les pétales blancs si douces du bout de mes doigts. Le blanc... La couleur de la sincérité et de la pureté. Est-il vraiment sincère avec moi ? Peut-il vraiment m'aider à gérer tout ça ? Cette envie de tout foutre en l'air dès que quelque chose ne va plus. Après tout j'ai déjà blessé quelqu'un, ce fameux jour au temple avec Hiryuu, j'ai brisé le bras d'un garçon... Sans aucune difficulté, juste comme si je brisais un crayon.

Et puis il y a ma nature de démon que je renie depuis toute petite à cause de ce que ceux de ma famille ont fait à mon meilleur ami quand j'étais petite... Cette nature que je n'arrive toujours pas à contrôler, et si un jour je faisais du mal à quelqu'un que j'aime ? S'il m'arrivait de faire du mal à Hiryuu juste parce que j'ai pété un câble et fait tout exploser autour de moi ? Je serrais même capable de me blesser moi-même je pense... Je ferais tout pour remédier à ça mais comment ? Comment compte-t-il m'aider ? Sans plus attendre je lui demande :

"-Et que veux-tu que je fasse ?"

J'ai bien l'intention de changer tout ça, depuis très longtemps et même si cet homme tape en plein dans le mille avec ses petites phrases je préfère tout de même rester un peu sur la défensive, on ne sait jamais...



'

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

. .
Double compte Aven Owen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clarke Crossman
Le point rouge dans l’œil c'est qu'il est en veille hein...?
avatar


MessageSujet: Re: Sempai ! [pv Tary & Clarke]   Dim 1 Mar - 15:47



Sempai !

« Un grand pouvoir... »

Acte III



Elle semblait interessée. Je le voyais dans son regard... Je l'intriguais. C'était parfait. Tout était parfait. Elle regardait cette fleur aussi blanche et aussi pure que j'avais pu trouver... Peut être ce serait elle ma fleur. Une personne assez pure pour m'arrêter dans ce que je fais quand je vais trop loin...? Je la regardais, ses doigts fins toucher cette magnificience que la vie avait avait créer.


"-Et que veux-tu que je fasse ?"


Une question bien embêtante... Comment expliquer à une étudiante qui n'a pas encore fini ses études qu'elle allait devoir blesser des gens, tuer même parfois... Après... des gens oui, mais pas forcément innocent. Je regardais alors ma clope se transformer en cendres petit à petit en ne sachant pas vraiment quoi répondre à Tary... Je ne devais pas lui dire explicitement la vérité. Elle ne l'aurait peut être pas aimé et je ne voulais pas qu'elle me voit comme ça. Je me relevais de ma chaise en la replaçant correctement contre la table. Je finissais ma clope pour l’écraser dans ma main en soupirant et relâchant la fumée dans l'air. Je fermais mon œil encore valide en mettant les mains dans mes poches.


"Je veux que tu m'accompagnes le soir. Tu as un très grand pouvoir, un très grand pouvoir Tary. Il serait temps que tu le mette à profit de la population, de la sécurité et de la justice. Tu as un sens de l'honneur caché au fond de toi je pense. Je t'ai observé depuis un long moment maintenant..."


Je n'allais pas lui parler de mes vrais motivations... Ce que je voulais juste au monde c'était quelqu'un derrière moi pour me remplacer quand mon heure arrivera car croyez le ou non, mais elle est arrivée. J'ouvrais mon œil, m'approchant d'elle et tapotant sur son épaule en la regardant dans les yeux. J'étais sincère... Vraiment. J'avais envie qu'elle soit celle qui me succède.


"Et qui sait... tu pourrais devenir très populaire et aimée de tous. Adorée et idolâtrer."


Je laissais un léger sourire dépasser mes pensées pour s'échouer sur mes lèvres. Je pensais vraiment avoir trouver la perle rare. Certains cherche l'amour, des amis, de l'affection... Moi je ne cherchais qu'un super-héros de rechange quand le vieux modèle serait dépassé. Je lâchais son épaule en me dirigeant vers la sortie du self sans dire un mot, cette conversation s'achevant avec ce qu'elle aurait a me dire d'autre.

[HRP : Court pardon ;w;]



Code by Wiise sur Never-Utopia



- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tary Len't

avatar


MessageSujet: Re: Sempai ! [pv Tary & Clarke]   Dim 8 Mar - 11:57

Il reste un moment silencieux, fixant de son regard de robot sa clope en train de se consumer lentement, comme si il cherchait la réponse à ma question. Puis il finit par se lever de sa chaise et la glisse soigneusement sous la table. Terminant sa cigarette il l'écrase contre sa main en relâchant un nuage de fumée de sa bouche. Une étrange assurance émane de lui, comme s'il était parfaitement à l'aise avec moi, il sait exactement quoi faire et quoi dire pour me mettre dans sa poche, mais bien sûr, je ne peux toujours pas m'empêcher de me demander s'il joue avec moi ou pas. Il ferme les yeux, enfin son œil car la moitié de son visage et recouvert d'une partie métallique, et il dit enfin :

-Je veux que tu m'accompagnes le soir. Tu as un très grand pouvoir, un très grand pouvoir Tary. Il serrait temps que tu le mettes à profils de la population, de la sécurité et de la justice. Tu as un sens de l'honneur caché au fond de toi je pense. Je t'ai observé depuis un long moment maintenant...

Il m'observait ? Pourtant d'habitude je sens quand quelqu'un me surveille, ça arrive très rarement que quelqu'un fasse attention à moi, et quand ça arrive je le sais, surtout quand celui-ci a de mauvaises attentions. Il s'approche de moi et me tapote amicalement l'épaule. Je baisse la tête tout en réfléchissant à sa proposition.

C'est vrai que je me retrouve souvent dans des situations difficiles, j'ai le don d'attirer les « méchants » comme ils disent dans mes romans de science-fiction. Il est peut-être temps de lâcher mes livres et d'affronter la réalité...

-Et qui sait... Tu pourrais devenir très populaire et aimée de tous. Adorée et idolâtrer.

Il y a une grande différence entre être populaire et être aimée. Mais je vois où il veut en venir. Un sourire se dessine sur son visage, comme pour me confirmer ses paroles. Puis il s'éloigne, lâchant mon épaule et se dirigeant vers la sortie du self sans un mot, laissant la fleur sur la table. Et voilà comment la conversation allait se terminer. Il franchira la porte et je le laisserais partir sans rien dire. Je retournerais en cours affronter ma vie de pauvres filles ignorées et persécuter par les autres, m'accordant quelque moment de bonheur avec Hiryuu, et c'est tout. Ma vie s'arrêtera à ça et reprendra son cours normal...

Mais qui voudrais d'une vie comme celle-ci ? Peu de personnes, je pense... Mais il y a pire que moi, je devrais me contenter de ce que j'ai et m'espérer heureuse que tout ne soit pas pire que ça ne l'est déjà. J'ai tout de même énormément de chance comparé à certains... Mais j'en ai pourtant marre de me cacher tout le temps, de me retenir et me priver de tout pour ne pas attirer l'attention. Je me lève rapidement de ma chaise et lui lance au moment où il passe la porte.

-Je suis libre ce soir !

Il est grand temps pour moi, Tary Len't de quitter mon petit monde créé d'histoire et de chimère et d'enfin changer de chemin. J'en ai plus qu'assez de me cacher, je vais enfin montrer au monde qui je suis vraiment.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

. .
Double compte Aven Owen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sempai ! [pv Tary & Clarke]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sempai ! [pv Tary & Clarke]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Emilia Clarke avatars 200x320 pixels
» Milo Ventimiglia et Emilia Clarke Crackships
» Danielle Campbell & Emilia Clarke crackship
» Séries séries
» MEIKO | las nubes grises también forman parte del paisaje.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
¤ INTERNAT NOZOMI ¤ :: Premier bâtiment :: Self-
Sauter vers: