Partagez | 
 

 Un nouveau départ au grand air ! [PV : Vladimir Malchiderizeck]

Aller en bas 
AuteurMessage
Maria Murasaki

avatar


MessageSujet: Un nouveau départ au grand air ! [PV : Vladimir Malchiderizeck]   Sam 28 Déc - 20:01

Enfin Maria était arrivée, ce n'était pas trop tôt ! Pas qu'elle se languissait d'être transférée, mais les transport tels qu'ils soient ne lui plaisaient pas le moins du monde. En plus, elle se sentait un peu triste à l'idée qu'elle ne reverrait pas les autres orphelins, ses amis. Les souvenirs de toutes ces bêtises qu'elle avait réalisés joyeusement en leur compagnie étaient maintenant devenues sources de nostalgie pour la petite vampire.

Elle refusa de portait sa valise, forçant ainsi ses accompagnateurs venu de l'orphelinat à la porter pour elle. Il fallait bien qu'elle les embêtes un peu avant de les quitter définitivement ! Il l'accompagnèrent jusqu'à l'administration ou elle dut remplir des dossiers, et comprendre tout un tas de choses. Le règlement en premier lieu, un truc compliqué et pourtant moins strict qu'à son orphelinat. On lui expliqua qu'elle était dans la classe Dark, on lui donna son emploie du temps, puis l'habituel visite, sa valise disparut à se moment là d'ailleurs, mais elle la retrouva vite quand on lui montra sa chambre. Tout ça prit à la jeune fille sa matinée entièrement et elle n'avait pas arrêtée de croiser tout plein de gens étranges et différents. C'était plutôt impressionnant, elle ne savait même pas que ce genre d'endroit qui regroupait des races aussi multiples existait.
On lui demanda aussi si elle voulait s'inscrire en club. En club ? C'était déjà tout vue ! Son emploie du temps était pas mal rempli, elle n'allait pas en plus se rajouter quelque chose ! Tss ! Seul les masochistes pouvaient en être capable.

Bref, tout ça était d'un ennui mortel, et quand ils furent de retours à l'administration ils lui demandèrent de rester tranquillement assise pendant que les adultes de l'internat et de l'orphelinat allaient discuter. Non mais ça va oui ! Elle n'était pas un petit chien et elle savait très bien qu'ils allaient parler d'elle, enfin de son comportement, des raisons de son transfère et tout le bla bla.
Quand enfin ils entrèrent dans un bureau en la laissant seule elle en profita pour fuir discrètement.
Quelle joie se fut de pouvoir enfin s'habituer à son nouvel environnement, elle commença par se promener dans les couloirs, croisant d'autres élèves de ci de là. Ils avaient l'air assez joyeux pour des gens enfermés dans un internat.

Elle passa par la cour prenant soin de rester à l'ombre, elle n'aimait franchement pas les rayons du soleil.
C'est là qu'elle en entendit parler. Des élèves jacassaient à propos du toit et elle laissa traîner ses oreilles près d'eux.

" Tu y as déjà été toi ?
- T'es dingue, j'ai pas eut le temps, mais tout le monde dit que c'est hyper calme et agréable là-bas ! "

Un coin tranquille et agréable ? Voila qui était plutôt intéressant ! Sa curiosité en fut piquée, elle n'avait pas visité cette endroit avec le personnel ennuyant qui s'était chargeait de sa visite ! Alors elle prit sa décision, elle allait y aller sans eux. Sans doute avaient ils finit leur discutions et la cherchaient, c'était une planque idéale !

Sans plus attendre, elle retourna dans le bâtiment, elle monta les escaliers, elle ne semblait pas presser et prenait son temps, dévisageant tous ceux qui croisaient son chemin, elle avait trouvée un nouveau jeu : deviner de quels races étaient les élèves qu'elle voyait ! Mais ça paraissait bien moins compliqué ! Elle galérait vraiment, mais ça l'amusait quand même, à tel point qu'elle ne se rendit pas compte qu'elle était arrivée. Elle entrouvrit alors la porte, et fut légèrement éblouie par le soleil. Ce qu'elle n'apprécia pas trop. Elle s'avança vers le bord et lança un regard en bas, c'était à couper le souffle !
Elle admira un peu le paysage, c'est vraie que c'était calme ici. Puis elle s'installa à l'ombre du mur qui entourait l'escalier, regardant le ciel. Elle ne sut pas combien de temps elle passa ainsi, mais elle revint vite à elle quand elle entendit la porte grincer. Elle avala sa salive et se pencha un peu. Elle avait peur que ce soit un membre du personnel qui l'ai retrouvé.
Elle soupira discrètement quand elle aperçut un gars aux cheveux blancs de dos. Il n'avait pas l'air d'être à sa recherche. Elle se demanda de quel race il était, se rapprocha de lui par derrière et haussa un sourcil, il avait l'air normal. Il devait avoir à peu près cinq centimètres de plus qu'elle...

Elle se demanda silencieusement s'il l'avait remarqué, puis pour être sure que ce serait le cas elle lui lança joyeusement un : "Salut !"

Oui un salut banal, mais bon c'était le premier gars qu'elle rencontré alors bon.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vladimir Malchiderizeck
Si Dieu existait, ce serait moi.
avatar


MessageSujet: Re: Un nouveau départ au grand air ! [PV : Vladimir Malchiderizeck]   Sam 28 Déc - 22:08

    Aujourd'hui était un jour de beaux temps, ce qui était étonnant pour cette région. Et ce qui mit Vladimir de mauvais humeur. Vladimir n'aime pas spécialement le temps en lui-même. Qu'il pleuve ou qu'il fasse beau il trouve toujours le moyen de se plaindre, en particulier en printemps. Il y a trop de pollen, trop de couple répugnant, trop de fleurs, trop de gens heureux. En hiver, ce n'est pas mieux. Il y a trop de neige, surtout quand ça rentre dans les chaussures, trop de pluie ça mouille et aussi trop de décoration de noël ou de nouvel an. En été, le soleil tape trop fort, il sue comme un porc et en plus, il n'aime pas quand y a trop de soleil. Il aime bien quand y en a un peu, et qu'il est à l'ombre mais il aime pas quand y en a trop.

    Et sur ce coup, il y en avait trop. De plus, comme il est actuellement de mauvais humeur, il n'a pas envie d'aller en cours et de se taper des reproches de ses professeurs, il n'a pas non plus envie d'écouter ses camarades de classe jacasser sur les seins parfait de leurs petites-amies qui tiennent pile poil dans le creux de leurs mains perverses et il n'avait pas non plus envie de courir partout, coursé par un surveillant qui a le feu au cul et qui tien à ce que Vlad ne rate pas son année et qu'il aille en cours. N'avait-il toujours pas compris que si Vladimir était dans ce bahut, c'était pour avoir un toit et non pas des cours pour avoir un métier plus tard ? De toute façon, merde hein !

    Le jeune otaku n'avait donc qu'une seule solution pour être au calme. L'endroit où tout le monde veut aller mais comme tout le monde a trop de cours, personne n'y va, et donc c'est le lieu de Vladimir. Dat Vlad House, man.

    Le jeune homme monta les escaliers, des gens le regardait. Il savait qu'il n'avait qu'à crier "Bouh" que les gens partiraient plus vite que quand ils étaient venu. C'était scientifiquement prouvé, de plus Vladimir a une tête à faire peur avec ses cernes de psychopathe et son sourire de drogué.

    Le jeune homme tourna la poignet de la porte, puis il fut aveuglé par tant de lumière, comme-ci qu'il venait d'arriver au paradis. Le soleil, c'est naze, ça fait des reflet dans les écrans et ça aveugle les gens.

    Il entendit soudainement un rapide "Salut", genre un ange du paradis venait lui dire coucou, mais visiblement il ne pourrait pas être tranquille aujourd'hui étant donné que quelqu'un avait eu la même idée que lui.
    Après s'être habitué à la lumière, soit une dizaine de seconde après il répondit d'un bref salut, se contentant de regarder dehors. Aucun nuage prêt à cacher ce foutu soleil, ainsi qu'aucune autre personne. Puis, il regarda la petite chose en face de lui. C'était une fille, avec de long cheveux noir et des yeux rouge. Trop d4rk. De plus, elle avait un peau pâle, mais Vladimir aussi était pâle. Très pâle, peut-être même trop. Bref, il est mort quoi. Et elle, elle n'avait pas le physique d'un ange.

    Le vampire lui sourit vite-fait, histoire de ne pas être un gars trop chiant, si il devait passer une journée avec elle sur le dos, autant ne pas se prendre la tête tout de suite, il s'était fait assez d'ennemis.

    Il regarda les environs vide, simplement un oiseau qui nichait au coin du toit. Il le chassa de la main, il préférait le voir voler au lieu de squatter son coin, non mais oh.
    Puis son regard se reporta à la jeune fille un nouvelle fois, il ne la connaissait pas et elle n'avait pas l'air effrayée. C'était donc une nouvelle. Peut-être venait-elle d'arriver aujourd'hui, ou alors hier enfin dans tout les cas elle avait l'air casse-pied. Un salut aussi joyeux envers un étranger. Le vampire en déduit qu'elle était soi idiote, soit c'était un génie.

    - Tu viens d'arriver, non ?

    Histoire de changer des milles et une questions qu'elle a dû subir. Du genre d'où elle venait, si elle avait un copain ou alors de quel race elle est. Qu'est-ce qui y avait d'important à savoir la race de l'autre ? Bon après les nouveaux ne sont pas souvent habitué à voir autant de diversité, et si Vlad n'était pas aussi curieux à son arrivé, c'était simplement parce qu'il s'en foutait. Vladimir est un m'enfoutiste, il faut le comprendre. Tout ce qui l’intéresse sont ses jeux et ses mangas mais ce sont ces choses qui l'ont rendu aussi m'enfoutiste.

    Bref, Vladimir gère.



[HRP : J'ai fait deux mots de plus que toi, je gère. ♥]

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

       

J'écris en #4ce7ca
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maria Murasaki

avatar


MessageSujet: Re: Un nouveau départ au grand air ! [PV : Vladimir Malchiderizeck]   Sam 28 Déc - 23:47

"Salut !"

Pourquoi l'avait elle salué ? Tout simplement car elle n'avait pas ressentit le besoin de ne pas le faire, et que cette jeune vampire aimait particulièrement que l'on sache qu'elle était là. Surtout que celui là était seul, c'était une opportunité pour avoir des informations concernant ce drôle d'internat.
Pendant les quelques secondes qui suivirent où il ne fit rien elle eut le temps de le dévisageait, il était pale, au moins autant qu'elle, pourtant ce n'était pas facile de l'être, alors elle en déduit que soit il était un mort vivant, soit il était comme elle. La seconde option s'avérait être plus ennuyante que la première ! Elle fit la moue pendant une seconde, ses changements de comportement se faisait plus que normal pour elle, et là elle venait de passer de "amusée" à "ennuyée". Un autre vampire, ce n'était pas une découverte !
Mais elle décida de lui laisser tout de même sa chance, peut être était il un mort vivant ? Ou alors peut être allait il être un vampire intéressant ? Il fallait voir !

Bref, il lui répondit un "Salut" assez simple sans même la regardait, fixant l'horizon. Non mais c'est quoi c'est manière !
Il finit par semblait lui accorder un minimum d'attention, il la décrypta de bas en haut alors qu'elle gardait sur sa frimousse un air peu content.
Et puis finalement il lui lâcha un sourire, bref, mais tout de même c'était un sourire.
De nouveau il observa les alentours, et chassa un oiseau. La vampirette eut une petite pensé pour l'animal qui venait d'être froidement rejeter d'un simple geste de main,
Et rebelote il la regarda de nouveau, elle hésita, c'était à elle de parler maintenant ! Enfin, logiquement. Mais que dire à un parfait inconnu ? " Alors ça va ? Au faite, tu t'appels comment ?" ne semblait pas du tout adapté.
Mais finalement, elle n'eut pas à faire l’effort de commencer la discutions, il le fit.

" Tu viens d'arriver, non ? "

Elle haussa un sourcil. Hum... Elle l'avait éliminer officiellement du rang " populaire ", les gens populaires connaissent tout le monde de près comme de loin, hors il doutait de son arrivé récente. Oui, elle était le genre à tirer des conclusions hâtive.
Elle hocha la tête en guise de réponse, puis lui fit un sourire, par politesse, il lui en avait fait un.

" Ce matin, et je fuis les chaperons... "

Par chaperons elle entendait évidemment les gens qui la cherchait comme les surveillants et les autre membres de l'établissement. Elle jeta un rapide coup d’œil à la porte, et en voyant la poignet commencer à s'abaisser elle saisit le bras du gars au cheveux blancs et le tira dans l'ombre du mur où elle était peu de temps avant. Elle se pencha un peu et reconnaissant l'un de ses accompagnateurs de l'orphelinat se mordit la lèvre inférieur et se cacha. Elle fit signe de garder le silence au gars aux cheveux blancs et attendit d'entendre la porte grincer, signe qu'il serait repartit ou alors qu'il avait décidé de rester.
Quand elle entendit ce bruit sinistre, elle se pencha de nouveau pour vérifier. Parti. Elle lâcha cette fois un soupir bien audible, elle était assez soulageait. Elle n'avait même pas remarquer qu'elle tenait encore le bras du gars aux cheveux blancs. Elle le lâcha comme s'il l'avait brûlé, et fit un sourire embarrassé.

" Vraiment désolée, mais je devais pas me faire attraper ici... " Expliqua-t-elle en haussant les épaules.

Oui bon ça justifier pas vraiment pourquoi elle l'avait tiré avec elle...
Elle lui fit un sourire un peu plus vrai cette fois et tendit sa main.

" Je suis Maria Murasaki, et vous êtes...? "

Spoiler:
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vladimir Malchiderizeck
Si Dieu existait, ce serait moi.
avatar


MessageSujet: Re: Un nouveau départ au grand air ! [PV : Vladimir Malchiderizeck]   Dim 29 Déc - 17:06

    " Ce matin, et je fuis les chaperons... "

    Le vampire fronça les sourcils, qu'Est-ce qu'elle voulait dire par "chaperons" ? Mais il ne se posa pas plus de question, il en avait déduis qu'elle parlait des surveillants et si c'était le cas alors si ils retrouvent cette fille, ils retrouvent Vlad aussi. Et voilà un an que Vlad fait vivre un enfer aux surveillants et n'a jamais été choper, c'est pas maintenant que ça va arriver.
    Il espérait juste qu'elle soit agile, au moins. Mais alors qu'il était dans une intense réflexion, la nouvelle lui agrippa le bras pour qu'il la suive. Il se retourna vers elle, se questionnant sur la raison de cet acte mais elle faisait signe au blandinet de se taire. Comme-ci il allait sagement obéir. Bien qu'après réflexion, il était plus sage d'obéir.
    Curieux, Vladimir regarda rapidement, histoire de voir quel était le malin qui avait pu trouver l'endroit. Mais il fut vite déçu car il se trouve que ce n'était pas un surveillant de l'internat. Va savoir, serait-elle venue accompagnée ?
    La porte se referma, il était parti. Le vampire ne sentit d'ailleurs plus de pression sur son bras, elle l'avait enfin lâché. Il fit un sourire amusé, dut à sa réaction. Son corps est froid, mais elle avait enlever sa main comme-ci elle avait affaire un fer-à-lisser brûlant.



    Vraiment désolée, mais je devais pas me faire attraper ici... "



    Il comprit. Qu'importe ou qu'elle aille, fallait pas se faire choper. C'était ça le jeu, un moment ou l'autres ils abandonneront, généralement à l'heure du repas. A priori c'était une débutante en l'art du séchage.

    " Je suis Maria Murasaki, et vous êtes...? "


    Là, c'était la meilleur. Avec la marque de respect et tout, le -vous voulez tout dire. Il se mordait la langue pour s'empêcher de cracher son atypique "Dieu". Et tout ça laissa un blanc d'au moins 3 secondes alors qu'en générale, ce genre de réponse est instantané.
    Non, même la langue blessé, la tentation était trop forte. Le vampire dut se battre avec son agaçante arrogance presque. Il devait être gentille.

    - Dieu ... Argh !

    Il se remordit la langue, mais trop tard. Au yeux de cette fille, il était dorénavant un enculé narcissique masochiste. Ce qu'il est en fait, enfin sauf le masochiste. Vladimir se mutile seulement pour se transformer en titan. Quoique même pas, il a pas ce pouvoir hyper badass. Il est donc réellement masochiste, ou taré. Les deux font la pair.

    - Urgh nan, je plaisante ! Appelle-moi simplement Vlad, mon nom est trop chiant à dire et y a plein de -ir et de -zeck partout.

    Le vampire souffrait mentalement. Se mordre la langue faisait plus mal que ce qu'on croyait en fait. Le pire, c'est qu'il ne peut pas se frotter la langue de douleur comme quand on se cogne, sinon il aurait les doigts plein de salive, et ce serait assez dégueulasse. Mais le plus dégueulasse serait les gens qui trouverait ça sexy, et y'en a.


Spoiler:
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

       

J'écris en #4ce7ca
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maria Murasaki

avatar


MessageSujet: Re: Un nouveau départ au grand air ! [PV : Vladimir Malchiderizeck]   Lun 30 Déc - 16:31

" Je suis Maria Murasaki, et vous êtes...? "

Il eut un air bizarre tout à coup, comme s'il réfléchissait à sa question, ce n'était pourtant pas compliqué de donner au moins son prénom. Il semblait être la proie d'un conflit intérieur assez extrême, ce qui intéressa la vampirette, curieuse de savoir à quoi il pensait. Elle le scruta alors du regard essayant de comprendre cette air sérieux de réflexions qui ne dura pourtant que quelques secondes.

" Dieu ... Argh ! "

Cette baisse de sérieux laissa d'abord Maria perplexe, puis la fit rigoler, dieu ? Pas moins que ça ! Il n'avait pas l'air des plus normal ce gars aux cheveux blancs, mais ça le rendait un peu intéressant. Il n'était certainement pas étouffé par la modestie !
Evidemment, elle n'était pas naïve au point de croire qu'il était un dieu -heureusement pour elle- Elle eut d'abord envie d'entrer dans son jeu. Au pire, ce serait peut être la dernière fois qu'elle le voyait alors tant qu'a faire pourquoi ne pas s'amuser un peu ? Mais il avoua bien rapidement qu'il rigolait, en tout cas avant qu'elle ne put répondre et entrer dans son jeu. Ce que la jeune vampire trouva un peu dommage d'ailleurs.

" Urgh nan, je plaisante ! Appelle-moi simplement Vlad, mon nom est trop chiant à dire et y a plein de -ir et de -zeck partout. "

Cette fois elle sourit avec un amusement évident. Il faisait des bruits bizarre quand il parlait avec ses urgh et ses argh ! Bref, il n'avait pas l'air dans son assiette ce Vlad aux cheveux blancs, mais elle n'y porta aucune réelle attention, il semblait avoir eu du mal à sortir son "dieu" ce qui était assez étrange. Elle se rendit compte qu'elle s'était quand même pris un beau vent, mais il ne semblait pas avoir remarquer qu'elle lui avait tendu la main, ce qui était évidemment pour échanger une poignet de main avec lui.

" Enchantée Vlad. " dit elle d'un air abstraite.

Elle se concentra un peu et laissa un blanc pendant quelques instants, elle le fixait, essayant toujours de deviner de quel espèce il était, mais elle n'y arrivait décidément pas avec lui. Qui avait il d'assez différent entre le mort vivant et le vampire pour qu'elle puisse le remarquer ? Pas grand chose malheureusement. Les battements du cœur de Vlad au cheveux blancs étaient arrêtés, sa peau froide et pale, et son sang n'était plus à bonne température -en d'autre terme, le sang d'un mort pour la vampirette était périmé- ... Mais ces traits étaient communs aux deux races... Bref elle n'arrivait vraiment pas à trouver.

" Tu es mort." reprit elle comme si de rien était, " Mais tu es mort... euh... suceur de sang ? Ou juste mort vivant ? "

Elle avait eut du mal à trouver ses mots, elle était une suceuse de sang elle même donc ça ne la dérangeait pas d'employer une expression pareille, mais il y avait des vampires hautains qui n'appréciaient pas du tout, restait plus qu'à espérer qu'il soit un mort vivant ou un buveur de sang qui ne se voile pas la face.

Spoiler:
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vladimir Malchiderizeck
Si Dieu existait, ce serait moi.
avatar


MessageSujet: Re: Un nouveau départ au grand air ! [PV : Vladimir Malchiderizeck]   Mar 31 Déc - 0:34

    " Enchantée Vlad. "

    Le vampire leva les yeux. Comment pouvait-elle être "enchantée" alors qu'il venait librement de montrer son masochisme devant elle. Sacrebleu, elle devrait courir à tout jambe oui ! Mais Maria ne devait pas avoir remarqué qu'il se blessait consciencieusement rien que pour éviter de dire une connerie qu'il avait quand même dit au final.
    Un blanc s'était installé entre les deux personnes mais Vladimir, absorbé par ses pensées - comme toujours, j'ai envie de dire- ne l'a même pas remarqué, enfin jusqu'à ce que son interlocutrice décida de dire quelque chose.

    " Tu es mort." 

    Oui, le vampire le savait déjà, merci. Ce n'est pas du tout comme-ci la mort était douloureuse. D'ailleurs, elle ne l'avait pas été, étant donné qu'il était logiquement né comme ça ou en tout cas voilà quoi.

    " Mais tu es mort... euh... suceur de sang ? Ou juste mort vivant ? "

    En voilà une question futile, c'était exactement la même chose que si un chinois venait à dire à un jamaïcain si il était tomber dans la fontaine de chocolat. Mais bien sur, entre monstre, c'était normal d'être curieux sur les autres. Avec le temps, on commence à trouver ça futile. Entre monstre. Monstre. Monstre. Purée ça sonne mal ça.
    De plus, suceur de sang sonnait presque aussi mal que monstre, vis-à-vis du vampire. Mais voilà, il était bel et bien un suceur de sang et l'assumait complètement, c'était juste le mot qui lui restait légèrement au travers de la gorge.

    - Suceur de sang sonne un peu péjoratif, c'est comme-ci tu me comparais à ces mollusques-là, t'sais, ces trucs dégueulasse qui colle à la peau, les sang-sue j'crois. Moi j'suis pas collant, touche !

    Le jeune albinos tendit son bras, un sourire taquin aux lèvres. Mais après enchaîné conneries par conneries à chacune de ces questions, il se devait d'alimenter la conversation à son tour. Le jeune homme alla s'asseoir à l'ombre, ayant marre de ce soleil qui tapait beaucoup trop.
    Une fois assis, il invita la fille aux cheveux d'un noir de jais à le suivre à côté d'elle, puis il dit, d'un ton curieux comme celui d'un gamin qui cherchait à ce que son ami dise un gros mot.

    - Et toi, t'es quoooooi ?

    Le vampire s'en foutait royalement de ce qu'elle pouvait être, ou de ce qu'elle aimait. De toute façon il déteste presque tout le monde ! Ce qui fait qu'il n'a presque aucun ami, même pas un poulpe. Un poulpe. C'est quoi ce délire avec les poulpes quand même ? Bref.
    Le vampire n'attendit pas une réponse de suite, en fait il regardait cette fourmi qui essayait vainement de monter sur ses chaussures, mais impossible c'était bien trop lisse pour qu'elle puisse accroché ses pattes crochues dessus. Le jeune homme baissa d'ailleurs son pied complètement au sol pour l'écraser. C'était un meurtre sans coeur, il venait de tuer une pauvre petite bête. Mais Vlad n'aime pas les animaux, et les insectes encore moins, d'ailleurs les fourmis ça sert à rien.


Spoiler:
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

       

J'écris en #4ce7ca
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maria Murasaki

avatar


MessageSujet: Re: Un nouveau départ au grand air ! [PV : Vladimir Malchiderizeck]   Mar 31 Déc - 13:28

" Mais tu es mort... euh... suceur de sang ? Ou juste mort vivant ? "

Cette fois il ne mis pas énormément de temps à répondre, et cette réponse amusa encore une fois la vampirette.

" Suceur de sang sonne un peu péjoratif, c'est comme-ci tu me comparais à ces mollusques-là, t'sais, ces trucs dégueulasse qui colle à la peau, les sang-sue j'crois. Moi j'suis pas collant, touche ! "

Il tendit son bras, un sourire taquin accrochait au visage. Elle posa donc ça main sur son bras. Hum, sec comme du bois et froid comme la roche. Oui bon, elle ne s'attendait pas à toucher un truc tout visqueux et chaud comme la braise, en plus elle l'avait déjà touché un peu plus tôt et n'avait pas éprouvé de sensation bizarre comme si elle avait mit sa main dans un peau de colle ou un truc du genre.
Entre temps il s'assit bien à l'ombre, et invita Maria à faire de même, alors elle s'installa à coté de lui ayant évidement retirait sa main du bras froid de Vlad aux cheveux blancs. C'était quand même drôle que tous les vampires soient aussi froid, elle pouvait encore clairement se rappeler la sensation quand sa mère la prenait dans ses bras étant gamine. Froid, comme si c'était une marionnette en bois qui enroulait ses bras autours d'elle. Mais pourtant elle n'avait pas ce besoin de chaleur qu'avait les nekos ou les mages par exemples.

" Et toi, t'es quoooooi ? "

Il avait l'air totalement ailleurs quand il posa sa question, si bien que la vampirette hésita à lui répondre. Il jouait avec une fourmi qui essayer de grimper sur sa chaussure. Si la jeune vampire n'avait aucun mal avec les animaux, elle ne supportait pas le moins du monde les insectes. Mais quand il écrasa la petite bestiole sans aucune forme de compati Maria eut un peu de peine pour elle. Elle était morte et c'était comme ça et personne ne le remarquera ou ne lui fera de funérailles. Mais est ce que les fourmis pouvaient être des vampires ? Ou alors des mages ? Y avait il eut un jour un hybride d'insectes ? C'était des questions bien futiles, mais à méditer.
Elle se décida alors à lui répondre, passant sa main sur la marque indélébile de crocs qu'elle avait au cou. Tien, c'était devenu une habitude ça.

" Je suis une suceuse de sang également. " Elle fit une légère pause et finalement ajouta d'un ton assez grave : " J'ai trouvé que ta peau collait un peu quand même ! Tu es sûr que tu n'es pas plutôt un mollusque ? "

Elle avait eut un air sérieuse un instant, passer pour une idiote ne la dérangeait pas le moins du monde. Elle le taquinait évidemment, mais c'était lui qui lui avait tendu une perche. Après quelques instants où elle le laissa réfléchir à ce qu'elle venait de dire elle prit une grande inspiration, regardant le ciel bleu et dégagé.

" Je rigole bien sur, tu es sec et froid, t'es normal pour un mort. "

S'il avait été d'une race différente de la leur ça n'aurait pas était normal mais là si, rien à dire.
Elle se posa alors une question, allait il devenir un ami ou juste un mollusque pompeur de sang à ses yeux ? Ça aussi c'était à méditer.

Spoiler:
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vladimir Malchiderizeck
Si Dieu existait, ce serait moi.
avatar


MessageSujet: Re: Un nouveau départ au grand air ! [PV : Vladimir Malchiderizeck]   Lun 3 Mar - 18:29

    " Je suis une suceuse de sang également. " 

    Le jeune homme esquissa un sourire, il s'en doutait va savoir pourquoi. Ca lui semblait absurde que Maria soit autre chose qu'une vampire, ça se voyait dans ses yeux.

     J'ai trouvé que ta peau collait un peu quand même ! Tu es sûr que tu n'es pas plutôt un mollusque ? "

    Il fit un pas en arrière, visiblement blessé par les propos de la jeune fille.

    - C'est pas vrai ! cria-t-il, faussement indigné.

    " Je rigole bien sur, tu es sec et froid, t'es normal pour un mort. "

    Le jeune homme fixa un moment Maria, c'était comme-ci ça la déranger qu'il soir "mort", comme-ci c'était un crime.

    Les nuages commençaient à cacher le soleil qui tapait, laissant enfin le jeune homme se promenait autre part que les endroits où l'ombre régnait.
    Le jeune homme s'ennuyait à mourir, il ne savait pas quoi faire.
    Il pensait à essayer d'envoyer des signaux aux pions en bas du bâtiment, qui fumait leurs cigarettes.
    Il les entendis râler sur les élèves à problèmes, comme cette nouvelle élève.
    Vladimir devina qu'ils parlaient de Maria, elle devait sécher.

    Soudainement, il se demanda en quel classe elle pouvait être. Peut-être était-elle plus âgée que lui ?

    Mais il n'allait tout de même pas lui poser la question comme ça, après elle va penser qu'elle l’intéresse. Elle est juste trop mystérieuse, et c'est fatiguant de ne pas pouvoir deviner ce que les gens pensent. Il scruta en dessous, ces surveillants avaient arrêter leur recherches. D'ailleurs, ils ne ressemblaient pas à des surveillants de Nozomi.

    Le jeune homme se retourna vers Maria, la regardant de haut en bas. Quel plaie ...

    - Dis, t'es dans quel classe ?

    Il s'ennuyait à en mourir. Parler, c'est naze.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

       

J'écris en #4ce7ca
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maria Murasaki

avatar


MessageSujet: Re: Un nouveau départ au grand air ! [PV : Vladimir Malchiderizeck]   Lun 3 Mar - 19:18

Elle resta ainsi, le nez en l'air à fixer le ciel. Ça commençait à se couvrir, les nuages recouvraient le soleil et il ne fallait pas espérer qu'ils allaient repartir.
Ce n'était pas une mauvaise chose, elle n'aimait pas la lumière en plus. Vladimir semblait de son avis d'ailleurs.
La discutions était au point mort et il ne se passait pas grand chose, Maria commençait même à s'ennuyer. M'enfin, elle était venue sur le toit en pensant être seule, or elle était tombée sur lui, alors s'ils parlaient ou pas ne changeait pas grand chose à ses yeux. Finalement elle reporta son regard vers le vampire qui lui semblait plongeait dans ses pensés à regarder la cour. On pouvait clairement entendre le murmure des voix des surveillants qui fumaient, mais elle ne chercha pas à les comprendre. Ce seraient des efforts inutiles.
Elle fut plus que surprise quand il se retourna vers elle pour la regarder de haut en bas. Son expression laissait clairement comprendre qu'il ne faisait pas ça pour le plaisir de la regarder.

- Dis, t'es dans quel classe ?

Pourquoi voulait il le savoir ? Elle, ce genre de chose ne l'intéressaient pas, de toute façon pour les rares fois où elle comptait aller en cours ce n'était pas une information très importante. Du moins c'était ce qu'elle pensait. Mais s'il voulait savoir pourquoi le cacher, elle n'avait aucune raison de le faire.
Le seul problème c'était de s'en rappeler, on lui avait parler des différentes classes et du noms qu'elles avaient.
C'est alors qu'elle se rappela d'une blague de l'un des surveillants de l'orphelinat à propos du nom de sa classe, ce qui l’amena à se rappeler de celui ci.

- Je suis de la classe Dark je crois...

Elle haussa les épaules, après tout elle n'avait pas encore eut la joie d'aller en cours alors elle n'en avait aucune certitude.
C'est alors qu'une goutte d'eau vint rouler sur son bras. Elle regarda cette petite larme du ciel et comprit qu'il n'allait pas tarder à vraiment pleuvoir. Elle soupira, génial ! Quoi de mieux pour la forcer à rentrer ?
Elle regarda le ciel, les nuages gris se rapprochaient dangereusement. Préférait elle rester dehors et se prendre une douche ou rentré et se faire attraper ? De toute façon elle ne risquait pas de tomber malade... mais elle n'était pas maso, rester sous la pluie...
Bref, elle était en plein dilemme, alors elle se tourna vers Vladimir et esquissa un sourire peut sincère, histoire de paraître un peu plus amicale peut être.

- Il ne va pas tarder à pleuvoir, que vas tu faire ?

Pas que ça l'intéressait, mais sa réponse l'aiderait peut être à se décider elle même, au pire elle pourrait chercher une nouvelle cachette à l'intérieur du bâtiment, au sec.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vladimir Malchiderizeck
Si Dieu existait, ce serait moi.
avatar


MessageSujet: Re: Un nouveau départ au grand air ! [PV : Vladimir Malchiderizeck]   Sam 31 Mai - 0:20

    - Je suis de la classe Dark je crois...

    Le jeune homme haussa un sourcil, elle n'avait pourtant pas l'air plus âgée que lui. Quoiqu'un an ne devait pas faire beaucoup de différence.
    Il hocha la tête, sans même dire de quel classe lui, il était. Et si elle lui demandait, qu'allait-il dire ? " En fait, j'suis un sale mioche précoce." Ce serait tout, sauf crédible. Mai visiblement, Maria en avait décidé autrement et commença un nouveau sujet de conversation.

    - Il ne va pas tarder à pleuvoir, que vas tu faire ? 

    Le jeune homme leva les yeux vers le ciel, la pluie c'est naze en fait. Mais le soleil, c’est pas mieux.

    Jamais content, ce vampire.

    Puis, il regarda Maria, d'un regard lourd et fatigué avant d'affiché un petit sourire en coin. Vous savez, ce genre de sourire qui veut dire que l'on mijote quelque chose ? Il voyait qu'elle s'ennuyait et n'allait pas la laisser mourir d'ennuis. Non, pas en compagnie de l'intrépide Vladimir Malchiderizeck ! oui, ta gueule.

    Le jeune homme prit alors un morceau du béton du mur, qui avait du tomber avec le temps et les pluies incessantes de la mi-saison. Puis, il le jeta là où il entendait les surveillants fumer.

    " -Hé ! disait celui qui s'est prit le morceau de mur.
    - Ça vient du toit ! déclara l'autre. Vite ! Allons choper ce sale merdier !"

    Vladimir fit un grand sourire à Maria, un sourire enfantin du genre "Oups, j'ai fait une bêtise"

    - Moi perso, j'me casse. Après, si tu veux te faire accuser à ma place reste donc ici ! ~

    Il ouvra la porte du toit d'une grande volée et partit en courant, riant de haut coeur. On pouvait entendre ses bruits de pas, et sentir son sourire enfantin.

    Ce garçon était incorrigible.



- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

       

J'écris en #4ce7ca
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maria Murasaki

avatar


MessageSujet: Re: Un nouveau départ au grand air ! [PV : Vladimir Malchiderizeck]   Mar 24 Juin - 3:44

En réponse, le vampire leva les yeux au ciel, s'il avait besoin de ça pour croire la jeune fille et bah qu'il le fasse. Elle soupira, il en l'aiderait pas plus que ça s'il ne répondait pas.
Finalement il reposa son regards sur la vampire. Il semblait totalement accablé, mais un petit sourire peut rassurant étira tout de même ses lèvres. Elle le dévisagea un instant sans vraiment se donner la peine de comprendre. A quoi pouvait il bien penser celui là ? Allait il essayer de lui jouer un mauvais tour ? Tss, au pire ce n'était pas comme si elle y attaché une très grande importance du moins jusqu'au moment où il se saisit d'un morceau de béton qui s'était détaché du mur.
Elle le vit alors le lancer, mais trop tard pour l'intercepter, voila qu'un surveillant venait de se le prendre.

- Hé ! Fit-il d'une voix plus irrité que blessé.
- Ça vient du toit ! Vite ! Allons choper ce sale merdier !

Sérieusement ? Mais qu'avait il dans la tête ce vampire ! Il lui adressa d'ailleurs un grand sourire comme un gamin qui vient de faire une énorme gaffe.

- Moi perso, j'me casse. Après, si tu veux te faire accuser à ma place reste donc ici ! ~

Qu'est ce qu'il était énervant celui là ! Il se précipita hors du toit, passant par la porte. Quel idiot ! Et elle, comment avait elle pue laisser une telle chose arriver ! Elle n'avait qu'une envie, étrangler cet énergumène ! Son rire l'accompagna même dans les escaliers, à son tour elle se précipita dans les escaliers, sautant plusieurs marches, bientôt elle entendait d'autres pas de plus en plus proches et elle dut se cacher pour éviter les surveillants qui montaient les marches quatre à quatre.

Saleté de Vlad, si elle le revoyait... Elle lui ferait la peau !

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un nouveau départ au grand air ! [PV : Vladimir Malchiderizeck]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un nouveau départ au grand air ! [PV : Vladimir Malchiderizeck]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01. Episode n°1 ; Un nouveau départ
» Petite Ode ○ La chanson du désespoir où la mélodie d'un nouveau départ ?
» Une fin signifie seulement un nouveau départ...[Mahiru et Dan]
» A l'aube d'un nouveau départ [AJ Lee]
» Besoin d'un nouveau départ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
¤ INTERNAT NOZOMI ¤ :: Deuxième bâtiment :: Toits-
Sauter vers: