Partagez | 
 

 On y a va faire la fête, ne asobi ni ikou, punta tayo sa fiesta, ri party kagja, let's go party ! {Rp collectif of the dead.}

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: On y a va faire la fête, ne asobi ni ikou, punta tayo sa fiesta, ri party kagja, let's go party ! {Rp collectif of the dead.}   Dim 28 Juil - 6:53

~ Crazy bowling party.


C'est la fin de l'année scolaire. Enfin. Tu es extrêmement excitée à fêter ça. Tu as depuis toujours voulu faire exploser une party hard quelque part. Tu as pu louer en quelques sortes une salle au karaoké-bowling. Rien que pour les élèves de Nozomi. C'est trop bien d'être une gosse de riche. Tu as envoyé des invitations à tout le monde. Tu en as mis sur tous les casiers. Tu as commandé la nourriture et les boissons, histoire qu'il y en ai assez pour tout le monde. Tout est déjà prêt dans la salle. Big merci aux autres élèves qui ont organisé ça avec toi. Tu n'as pas dormi, même si tu sais que tu seras fatiguée. Mais you only live once, quoi. Tu n'auras peut être pas la force de soulever une balle de bowling et la balancer, peut être pas la force de chanter à t'en briser les cordes vocales au karaoké, mais tu es trop contente pour te reposer.

Le karaoké est ouvert toute la journée le dimache, les gens peuvent débarquer quand ils veulent, jouer au bowling, voler de la nourriture ou faire je ne sais quoi. Tu es prête, habillée d'un jean blanc et un débardeur à sequins dégradés entre le rouge sang et le vert clair, avec des ballerines vert pistache. Tes cheveux pour une fois lissés, démêlés grâce à trois heures d'efforts surlapinesques sont attachés en une longue queue de cheval très haute. Tu sors de ta chambre et tu prends un taxi vers le centre ville. Le temps d'arriver, tu sors ton téléphone, et tu fouilles dans tes favoris. Tu sélectionnes le contact nommé "V ❤". Tu tapes vite fait "Coucouuu ❤ Je sais pas si t'es au courant, mais on a organisé une fête au karaoké-bowling, bouge ton joli cul et ramène-toi, je veux te voir :D". Tu relis ton message plusieurs fois avant de l'envoyer, un grand sourire aux lèvres. Tu es enfin arrivée. Tu payes le chauffeur et tu descends de la voiture, fourrant ton téléphone dans ta poche. Tu vois déjà quelques têtes que tu connais là-bas. Mais la seule que tu attends vraiment est celle de ton Vladimir.

Let the party begin !

Chamalow' pour Epicode.



1st : Mayako D. Malchiderizeck.
2nd : Anna Darmon.
3rd : Vladimir Malchiderizeck.
4th : Marta Lualdi.
5th : Kim Nana.
6th : Eléna Kamazawa.
7th : Lalwen Dëniah.
8th : Poring Skydreamer
9th : Junsuke Cross
10th : Eiji Kiyomasa.


Dernière édition par Mayako D. Malchiderizeck le Lun 29 Juil - 15:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Marsh
☆ - Libre de vivre
avatar


MessageSujet: Re: On y a va faire la fête, ne asobi ni ikou, punta tayo sa fiesta, ri party kagja, let's go party ! {Rp collectif of the dead.}   Dim 28 Juil - 23:27





« On y a va faire la fête, ne asobi ni ikou, punta tayo sa fiesta, ri party kagja, let's go party !  »


D'habitude, je pense que j'aurais passé mon temps à visiter le lycée plus que pendant la visite. Dans les moindres recoins, même si pour ça il aurait fallu que je me perde. Je n'ai pas une mémoire assez grande pour me souvenirs de ce que j'aurais vu des mois auparavant pendant une visite accompagné par plein de monde que je ne connais pas. D'accord, je ne connais toujours pas plus de monde, mais bon. Ce n'est pas ma merveilleuse sociabilité qui va y changer quelque chose. Ce qui n'empêche que, je me demanderais toujours pourquoi j'ai été envoyée au Japon au lieu de rester en France. Bon, c'pas comme si j'étais pas contente, mais quand même, on parle d'un lieu à des kilomètres de la maison.

J'avais reçu indirectement ce qui, de tout points de vue possible, était une invitation à une genre de fête de fin d'année au karaoké de Nomizu. Nom étrange, en passant, à mon goût en tout cas. Mais peut-importe, ce que je pense à peu d'intérêt ici. Poussant le son de mon portable à fond, je regardais l'heure avant de le remettre dans ma poche, marchant vers la ville, avec une possibilité de cinquante pour cents que je me perde, parce que même si je connaissais maintenant le lycée, c'était pas le cas de la ville, que je ne connaissais absolument pas. En effet, je ne savais absolument rien du Japon, enfin, si mais rien par rapport à ces villes, à leurs organisations et tout le reste. A vrai dire, ça m'était complètement égal avant aujourd'hui.

D'habitude, je ne vais jamais à se genre de chose lorsque je ne connais personne. Après tout, je ne suis pas la plus sociable des personnes, ni la plus agréable, et tout ce qui s'en suis. Je suis du genre solitaire, sans me soucier de ce qu'il se passe pour les autres lorsque je ne les connais pas, je suis égoïste. Mais bon, ce monde l'est tout autant que moi. Dans un sens, nous sommes tous égoïste, on suit nos routes, sans se soucier des conséquences que cela peut avoir sur une autre personne tant que nous sommes heureux. Peut-être que parfois, nous brisons des couples, des vies, des enfants, qui sait ? Notre bonheur offre une quantité égale de malheur à quelqu'un d'autre. Enfin, c'est ce en quoi je crois.

Rien n'est franchement blanc, ni noir. Même les anges, ou les démons, qui sont représentatif du bien et du mal par beaucoup d'aspect, mais si les anges déchus sont présent dans notre monde, c'est bien pour une raison. Être mauvais est dans notre nature, et nous ne le changeront jamais.

C'est d'ailleurs dans ces profondes pensées que j'avançais, sans me soucier des pétales de fleur qui parfois me frolaient le visage, je me laissais bercer par le souffle du vent, ignorant tout son digne d'un parasite informatique pour me concentrer sur la musique qui, au plus haut son que mon portable pouvait sortir, vibrait dans mes oreilles, me procurant une joie indescriptible. Dieu ce que j'aimais ce groupe de musique. Je pourrais vivre rien qu'avec ce groupe. Je pense. Mais je n'ai rien contre une romance dans ma vie non plus... Mais là n'est pas le sujet. Me dirigeant vers le bowling en suivant les panneaux, je marchais en compagnie de Kuroh – Mon chat invoqué de couleur noir – et faisait parfois la route sur le dos de Loup – un loup invoqué de couleur blanche – parce que c'est aussi cool qu'agréable. Invoquer c'est classe.

Et être sur un loup ne passait pas du tout comme quelque chose d'étrange ici, ce qui est sincèrement génial. J'en profitait d'être dehors pour faire du lèche-vitrine, et de profiter de la dernière mode présente ici, achetant des choses plus mignonnes que les autres, je faisais souffrir mon porte monnaie. Mais tout est mignon. Je n'avais d'ailleurs pas lésiné sur les cosplays, ou goodies d'animés. Même sur les otomes games, et autres trucs du genre. Je me retrouvais donc à transporter une quantité de sacs assez importante... Contenant la vie d'une otaku dedans. Le rêve. Au pire des cas, les cosplays pourront servir pendant le karaoké, ce qui me fera un peu moins passer pour une folle...

Rêve encore...

Bref. Il est où ce karaoké ?


C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -



Signatures:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vladimir Malchiderizeck
Si Dieu existait, ce serait moi.
avatar


MessageSujet: Re: On y a va faire la fête, ne asobi ni ikou, punta tayo sa fiesta, ri party kagja, let's go party ! {Rp collectif of the dead.}   Lun 29 Juil - 4:33


    [Hors RP : Ouais bah moi, j'met pas de code car j'suis trop une boss. EUE]Les volets descendu en plein milieu de la journée, l'écran d'ordinateur allumé, et le type avec des yeux ressemblant plus à ceux d'un panda plutôt qu'un humain, tous ça pour créer une ambiance geekesque dans sa chambre. C'était juste parfait.  Le vampire était -encore- en train d'acheter des figurines sur internet,violant quasiment le clic droit de sa souris. Il savait que bientôt il en aurait besoin d'une nouvelle et en avait déjà commander trois digne de gamer. Alors qu'il n'était pas fan de jeux vidéos, c'était juste pour la frime.Tout ses objets commandés, il pourrait enfin faire ce qu'il avait prévu jusqu'à que la commande arrive : dormir. Ainsi tel sera le fabuleux été de Vladimir Malchiderizeck. Quel vie de merde, quand même. Le jeune homme se coucha lourdement sur son lit, bien décidé à dormir. Après quelque minutes, il commença doucement à tomber dans les bras de Morphée quand soudain, un portable satanique fit un bruit strident, un gueulement rythmé  rappelant, virant presque à l'agonie. Bonté divine, pourquoi ce stupide albinos avait mis cette partie d'une musique qu'il aimait en sonnerie de portable ? Il aurait du pensé à ses siestes ! Et même, pour un étudiant, l'idée que tout le monde pouvait entendre cette sonnerie si il recevez un appel ou un message en court devait le terrifier. Mais non, ça l'amusait.Ce gars est tordu je vous dit, et en plus il est masochiste pour infliger un tel châtiment à ses oreilles fatiguées. Vlad se leva, râlant tout en marchant vers le sadique objet.  - Si je chope celui qui m'a envoyé ce message il va passer un sale quart d'he-... Oh, Mayaaaaaaa ♥La mine dépité du garçon se changea soudainement en un visage ravi. C'était assez étrange de voir Vlad aussi heureux, c'était comme-ci vous voyez Satan dire Peace and Luv', c'était juste impossible. Un râleur comme Vlad, les grands sourires étaient beaucoup trop rare, tellement qu'ils e lui allaient plus vraiment. Maintenant, c'était les sourires charmeurs et arrogant, c'est tout. "Coucouuu ❤ Je sais pas si t'es au courant, mais on a organisé une fête au karaoké-bowling, bouge ton joli cul et ramène-toi, je veux te voir :D".Il était au courant, il avait aussi reçu ce prospectus bizarre qui demandait aux gens de venir. Au début, il avait l'intention d'y aller, puis une flemme monumentale s'était éprise de lui et lu avait forcé à dormir plutôt que d'aller chanter et balancer des boules pesant 10 kilos.Mais si Maya y est, c'est évident que son petit-ami doit y être aussi. Surtout qu'elle a dit "Je veux te voir", ça lui a de suite donner la pêche pour venir. Le jeune homme s'habilla rapidement, ne faisant même pas attention à ce qu'il avait mit pour sortir. Ah si, il avait mis sa chemise qu'il avait acheter. Huhuhu, c'était une fête quand même, il fallait s'habiller en circonstance. Nan je déconne, il voulait surtout du sexe ce soir, alors si il doit mettre une chemise il le fait direct.


    Le vampire marcha jusqu'à l'idylle, sa musique étant assez forte pour ne rien entendre du monde extérieur mais assez pu pour ne pas l'oublier. Genre les klaxons, ils les entendaient, et ça le faisait affreusement chier. Soudain, une adorable petite bête se pointa sous le nez du vampire. Ses instincts de "Oh mon dieu c'trop cute" se révéla au grand jour, et il décida de caresser cet adorable chose trente seconde, puis sans même faire attention à la fille à côté, il décida alors de tracer en plein devant elle, montrant ainsi que seul le chat était intéressant ce qui était bien sur le cas. Arrivé là-haut, il chercha d'abord du regarde sa copine, sans succès. Mais rien est perdu, il FALLAIT qu'il voit la réaction de Maya devant la chemise. C'était OBLIGATOIRE.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

       

J'écris en #4ce7ca


Dernière édition par Vlad Malchiderizeck le Lun 21 Oct - 0:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: On y a va faire la fête, ne asobi ni ikou, punta tayo sa fiesta, ri party kagja, let's go party ! {Rp collectif of the dead.}   Lun 29 Juil - 21:54

Les vacances commençaient enfin ! Néanmoins, Marta ne savait quoi faire pour occuper sa journée. Venant d'arriver à Nozomi, cette dernière n'avait pas encore d'amis... De plus, la jouvencelle avait assez visiter la ville pour se le permettre une nouvelle fois. Allongée de tout son long sur son lit, la brune cherchait de quoi s'occuper, bien que rien ne lui venait à l'esprit... Posant péniblement ses pieds menus sur le parquet craquant, l'adolescente marcha de façon très... Énergique vers la fenêtre, espérant qu'une idée lui traverse l'esprit.

Scrutant l'horizon qui s'offrait à elle, notre amie aperçu soudainement le karaoke. Il lui semblait que quelque chose s'y passait néanmoins, sa mauvaise mémoire l'empêchait de se rappeler de quoique se soit. Que pouvait-il bien s'y passer ? ... Aucune idée. Tout en poussant un long soupir, la demoiselle attrapa l'une de ses vestes, avant de s'aventurer vers l'extérieur, cherchant quel genre d'événement qui pourrait se dérouler dans le bâtiment.

Une bonne dizaine de minutes plus tard, la donzelle se retrouva devant la porte de l'établissement. Quelques personnes semblaient déjà être arrivés... Cela eut pour effet d'intimider la fillette... Cependant, celle-ci prit tout de même son courage à deux mains. Poussant l'épaisse porte du karaoke, Marta découvrit à sa grande surprise qu'il n'y avait pas autant de monde qu'elle ne le pensait -pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: On y a va faire la fête, ne asobi ni ikou, punta tayo sa fiesta, ri party kagja, let's go party ! {Rp collectif of the dead.}   Lun 29 Juil - 23:44

Une chambre de dortoir cloitrée, des posters sur les murs, et deux lits. Un vide et défait. Et un autre... Ou une chose non identifiée émet des bruits qui ressemblait a des ronflements. On pouvait identifier une grosse boule en plein milieu du lit, qui était le drap. Et des sortes de cheveux noirs qui dépassait. On pouvais aussi apercevoir ce qui pourrait des tentacules poilus, de couleur blanche. A coté un ordinateur allumé, et pleins de papiers et d'autres chose qui pourrait être surement des restes de nourritures. Le ciel commençait a s'assombrir dehors, bien que la lumière du jour ou de la nuit ne passait même plus dans la petit pièce a volet fermés.

La boule de drap commença a bouger un peu, puis bougea dans tout les sens jusqu’à que le drap se retrouvais au sol, ce qui laissa découvrir une jeune femme écouteurs aux oreilles, assise en tailleur. Les cheveux dans tout les sens, des sortes de queues blanches qui sortait de son avant-fessier. Elle portait un débardeur beige et un short pyjama orange. Sa musique étant interrompue par un bruit de messages, les yeux a moitié fermés, la jeune femme brandit son portable par lequel ces écouteurs étaient relié et se frottes les yeux tout en tapant le code de déverrouillage. Elle lis le message a moitié endormie, avec une expression confuse.


Kama Kama : Kimmie, oublie pas que tu viens me chercher dans 15 minutes pour la fête hein. T'as pas oublier pas vrai ? Je suis sure que t'es déjà prête :3

La jeune femme relisais le messages des millions de fois, toujours confuse. Puis réfléchissa un moment, et regarda les anciens messages d'elle et Elena.

- Oh. Je suis officiellement dans la merde.

Disais la jeune femme a elle même d'un ton calme et strict. Elle venait de se rappeler. Pendant que cette petite insolente séchait les cours, elle avait reçue une invitation dans son casier, que Elena lui avait récupéré. Une invitation a une fête. Elle était plutôt intéressée d'ailleurs, danser, rire et surtout draguer lui intéressait. Mais rien que le fait de devoir marcher jusqu’à la bas lui dégoutais, elle était tellement paresseuse. Mais Elena avait réussis a la convaincre malgré tout. Mais son cerveau est surement spécial, son subconscient avait supprimé une information plutôt importante.

La jeune femme sauta hors du lit, passa a la douche en mode express, se brossa les dents, puis une serviette autour de la poitrine, se dirigea vers son armoire. Elle opta pour quelque chose de léger, et a découvert. Elle enfila une mini robe noire sans bretelles ni rien, puis enfila ses manches détachés noires. Elle se chaussa de ses ballerines noires a longues brides. Passa trois seconde devant le miroir pour se recoiffer trois secondes. Et puis plus le temps pour se maquiller, elle n'en avait pas besoin. Elle speeda un coup, pris son sac a main noir, mis ses clés, son portable, des capotes, son porte monnaie et ses écouteurs. Se parfuma trois seconde, pris deux cannette d'ice tea dans son sac et sorti de sa chambre de dortoir.


- Aiiissh !... Ri party kagja...

Disait elle à elle même dans sa langue maternelle, tout en soupirant. Elle était en retard. La jeune femme courrait rapidement dans les rues comme une voleuse complétement tarée. Et arriva devant une maison tout prêt de l'endroit de la fête. Elle était enfin arrivée, elle sonna a la porte de son amie, complétement essoufflée, le visage rouge et en sueur.


Ses vêtements. (Et uniquement les vêtement) -> Cliquez ici.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: On y a va faire la fête, ne asobi ni ikou, punta tayo sa fiesta, ri party kagja, let's go party ! {Rp collectif of the dead.}   Sam 17 Aoû - 16:48


On y va faire la fête, ne asobi ni ikou, punta tayo sa fiesta, ri party kagja, let's go party !

RP Collectif Of The Dead !


Je tournais et tournais en rond depuis maintenant quelques minutes. J'étais nerveuse, très nerveuse. Je ne savais pas comment m'habiller, comment me coiffer. Aujourd'hui, c'était le jour que l'on nomme "J". Une fête c'était préparée et j'y étais invitée. D'ailleurs, je pense même que tous les élèves étaient invités à cette soirée. J'avais demandé à l'une de mes meilleures amies de m'accompagner à la fête. J'étais bien trop angoisser à l'idée de me retrouver entourée de personnes que je ne connais pas. Ben sûr, je verrais certainement des amis. Mais appart Gil, Kim et Tsu', je n'ai pas d'autres amis... Et puis, si ça se trouve, Gil et Tsugumi n'y seront pas.

Je soupirais avant de me laisser tomber dans mon lit. Je fixais le plafond, toujours aussi silencieuse. Que mettre ? Je n'en savais absolument rien. Je savais qu'un kimono était présent dans mon armoire, mais je n'allais tout de même pas me pointer comme ça là-bas... Je ferais tâche. Non, je pensais mettre une robe. Mais seulement, je n'ai pas de robe. Peut-être que chez mes parents, j'en trouverais une. J'avais certainement dû oublier des affaires dans mon ancienne chambre ! C'est décidé, j'irais à la maison !

Je me mis à marcher vers l'armoire, où je pris des vêtements au hasard. Il fallait l'avouer, je n'ai presque que des jupes ainsi que des chemises. Enfin bref, je me dirigeais vers la salle de bain, là où je me déshabillais rapidement pour ensuite entrer dans la douche, et en prendre une assez rapide. Je ne voulais sûrement pas être en retard. Je savais bien que je mis prenais bien tôt pour me préparer, mais le temps de marcher pour aller chez père et mère, le temps passera vite. Pendant que je me savonnais, je ne posais plein de question : Maquillage ou pas maquillage ? Comment me coiffer ? Et si la robe était trop petite, comment ferais-je ? Je ne savais plus...

Une fois rincée, je sortis de la douche, pris une serviette et m’essuyai. J'enfilais les vêtements pris, puis restais plantée comme un poteau devant le miroir avec un petit sourire aux lèvres. Je passai mes mains dans mes cheveux, cherchant une coiffure. J'avais plutôt les cheveux longs, voir mi long. Ils m'arrivaient environs au niveau des omoplates. Je pourrais me faire un chignon tout simple... Non, je sais : les cheveux détachés, c'est bien mieux ! Oui voilà, je vais rester comme ça, c'est juste parfait ! Ma mèche de cheveux me tombant sur un œil, je pris une deux pinces rouges et les mis sur cette mèche de cheveux pour l'attacher.

Et là, la narratrice elle est trop contente parce qu'elle a fait 4 paragraphes !

Bref, je pris les clefs de ma chambre, je sortis et fermai la porte derrière moi. Bien sûr, j'étais accompagnée de mon écharpe rouge ainsi que mes écouteurs, mon portable, un déo', du parfum, du maquillage au cas ou. Et le tout dans mon sac ! Ce n'étais pas si compliqué de se préparer. Maintenant, la seule chose que je faisais, c'était de me diriger vers la sortie de l'internat pour aller chez mes parents. En y pensant, j'espère que ça leur fera plaisir de me voir... Depuis que je suis à Nozomi, je n'étais pas retourné voir mes parents. Mais la seule personne qui me manquait le plus, c'était ma mère... Celle qui m’a donnée tout son amour.

Mais passons, j'étais enfin dehors. Je branchai les écouteurs à mon téléphone, choisissant une musique et mit du son. J'avançais vers cette maison, une maison qui se trouvait à quelques rues d'ici. Je faisais très attention là où je marchais, et encore plus aux voitures qui pouvaient passer à une vitesse incroyable. Les gens ne sachent vraiment pas respecter les règles maintenant...

Me voilà enfin arrivée chez eux. Je relevai la tête vers la maison, la regardant de haut en bas. Inspirant un grand coup, j'ouvrai la porte du jardin avec un grand sourire. Quelques pas, puis j'étais devant la porte d'entrer. Je pris la poignée, la tourna, puis ouvrit la porte. La maison n'a pas vraiment changé à ce que je vois. Je refermai la porte en la claquant un petit peu, puis prononçai :

- Je suis rentrée !

Il y avait maintenant dans la pièce un grand silence... Je ne savais pas si mes parents étaient encore là ou non. Mais bientôt, je vis ma mère se diriger vers moi. Je lui fis un grand sourire avant de la prendre dans mes bras et de la serrer fort contre moi. Elle me disait qu'elle était heureuse de me revoir, et je lui disait la même chose. Puis après ses retrouvailles, j'expliquai à mère ce que je venais faire. Je couru ensuite vers ma chambre et entrai à l'intérieur. Rien n'avait bougé ! Rien de rien ! Mon lit, mes photos, quelques posters, rien !

Ma tête se tourna directement vers le placard qui était contre le mur, près de la fenêtre. Je fis un pas vers elle, et l'ouvrit. Elle était presque vide, j'avais tout emporté à l'internat ! Juste quelques vêtements. Puis à ma droite, trois robes étendues sur des cintres. Je pris les trois en même temps, et les plaça sur le lit. L'une blanche, l'autre noir, et une autre grise. Je pris celle avec du noir. Elle était décoré de quelques paillettes, c'était la robe parfaite pour ce genre de soirée ! Je la mis, et me regarda dans le miroir. C'était parfait, elle m'allait encore !

Je sortis le maquillage de mon sac : mascara, crayon, phare à joues, phare à paupières et gloss. Bon, vous vous doutez certainement ce que j'avais fait avec tout ça ? Eh ben oui, je m'étais maquillée. Bien sûr, je n'en mis pas trois tonnes ! Je ne voulais pas ressembler à un pot de peinture. Ça serait horrible...
Voilà, maintenant j'étais prête ! Je me parfumai quelques secondes, puis pris mon téléphone portable. Allant dans mes messages, je choisis la conversation avec Kim. Elle n'était pas en retard, mais je m'inquiétais tout de même...

Moi : Kimmie, n’oublie pas que tu viens me chercher dans 15 minutes pour la fête hein. T'as pas oublié pas vrai ? Je suis sure que t'es déjà prête. :3
On aurait dit une puce électrique...


Enfin bref, j'étais en bas de chez moi maintenant, près de la porte. Ca faisait bien maintenant 15 minutes que j'attendais. Elle était donc en retard, ma petite Nana ! Mais bon, ce n'était pas pour ça que j'allais lui en vouloir, sûrement pas. J'étais impatiente de la voir ! Puis soudain, ça sonna à la porte. Ça devait être elle ! J'ouvris, et la vue dans une magnifique robe. J'étais un peu impressionnée, elle était belle dans ce vêtement !

- Waw, tu es magnifique Kimmie !

Fiche codée par UmiBwack sur Epicode.Ne pas retirez.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: On y a va faire la fête, ne asobi ni ikou, punta tayo sa fiesta, ri party kagja, let's go party ! {Rp collectif of the dead.}   Jeu 22 Aoû - 14:07

Let's Go Party !



C'était le matin. Lalwen flemmardait tranquillement dans son lit quand soudain, la voix de Vel vint la réveiller, une nouvelle fois.

DEBOUT FEIGNASSE !

N'est-ce pas agréable d'être réveiller de cette façon par l'image même de sa folie ? (cette question rhétorique se veut ironique, bien sûr) La jeune fille se lève donc avec une tête mal réveillé. Elle se projette l'image de Vel, debout au pied de son lit, les bras croisé. Bien sûr, Vel lui ressemble mis à part ses yeux qui, eux, ont une couleur.
Elle se lève et se dirige ver le miroir de sa chambre. Elle prend une brosse et coiffe ses cheveux noirs. Comme chaque matin, elle galère avec ses longs, beaucoup trop longs cheveux. Elle s'admire un moment dans le miroir avant d'aller choisir sa tenue. Vel est derrière elle et semble vouloir forcer les mouvements de la jeune fille tout juste sortie du lit. Elle l'aide ainsi à choisir un chemisier blanc et un gilet à manche longue noir ainsi qu'une jupe légère noir. Elle lui fait mettre des chaussures à talon noir. Et enfin, un chapeau en accessoire. Lalwen regarde son ensemble dans le miroir puis soupire.


" Quand me laissera-tu choisir mes vêtements?
Quand tu auras de bons goûts ! "


Nouveau soupire, elle n'en avait pas fini de se disputer avec son "ombre" Vel. Elle tourna son regard ver la fenêtre. Elle songeait à sortir, voir le bâtiment dans lequel elle étudiera. Ainsi, elle sortit pour visiter. Mais, la visite devient vite ennuyeuse et la jeune fille aux cornes décida de visiter la ville ! Elle s'arrêtait devant plusieurs boutiques pour rêvasser. Elle mit un long moment avant de se rendre compte qu'elle était perdu. Elle soupira face à sa situation; perdue plus ou moins seule en vile. Le moins, c'est parce que Vel et Alexanne sont là mais ... C'est pas comme si elles allaient aider Lalwen. Tient, d'ailleurs, Alexanne n'a rien écrit de la matinée.


[] La la ~ il est midi passé jeune fille ~ []

Ah, si. Le commentaire de sa troisième elle fit sourire Lalwen qui se rendait compte qu'elle aurait voulu rencontrer des gens de son lycée, avoir des amis avec qui faire des sorties et vivre enfin comme une jeune fille de son âge. Elle maudissait ses yeux blancs qui lui avaient valut le rejet des enfants de sa classe et Vel qui avait brûler le lieu où étaient tout ses amis. Mais au fond, les enfants de l'orphelinat la voyaient-ils comme une amie ? Elle n'avait jamais songé à cela.

Devant un karaoké, je vois un petit regroupement de personnes. Qui sont-ils ? Ils sont assez nombreux non ? Ils entrent. Je fais quoi ? Je les suis ? Je ne vais tout de même pas m'incruster comme ça alors qu'ils sont sans doute en pleine sortie entre potes.

Cependant, l'envie ne lui manquait pas. Voilà comment Lalwen s'est retrouvée plantée devant l'entrée du karaoké sans écouter Vel qui lui parlait.


Dis, Lalwen, on y va ? Je veux chanter !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On y a va faire la fête, ne asobi ni ikou, punta tayo sa fiesta, ri party kagja, let's go party ! {Rp collectif of the dead.}   

Revenir en haut Aller en bas
 
On y a va faire la fête, ne asobi ni ikou, punta tayo sa fiesta, ri party kagja, let's go party ! {Rp collectif of the dead.}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faire des arbres?
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» Faire disparaitre des traces de feutre permanent
» Mais qu'est-on allé faire dans cette galère ?
» voilà qui va faire sursauter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
¤ INTERNAT NOZOMI ¤ :: Archives :: Récupération de RP-
Sauter vers: