Partagez | 
 

 Quand on veut être seul, on ne l'ai jamais... [PV Lynxy, Vladimir, Hiryuu et Karl]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Quand on veut être seul, on ne l'ai jamais... [PV Lynxy, Vladimir, Hiryuu et Karl]   Sam 6 Avr - 15:56

Quand on veut être seul, on ne l’ai jamais…
La sonnerie du réveil qui retentit est vraiment assommante. Je tapais à l'aveuglette sur ma table de nuit et finit par saisir mon portable. … Il est 9h. Pourquoi ce truc sonne à 9h ? Je ne l’avais pas programmé. … A moins que … Je désactivais l'alarme et soupirais. Je suis vraiment idiot. Rabattant ma couette sur le côté, je me levais, pris une douche et m'habillais. Je ne savais pas quoi faire… Je n’aime pas les gens, je vais donc aller dans la forêt, pour passer du temps, seul à penser à des trucs.

Je descendis jusqu'au hall, pour pouvoir sortir dehors. Sauf que voilà. Il a bien fallut qu'il y est quelque chose. Je finis de descendre les marches et sortis. Pleins de personnes étaient dans les rues. Je posais ma main sur mon bras et grimaçais légèrement. Je déteste être en contact avec quelqu'un d'autre, même pendant quelques secondes. Alors avec tout ce monde ! Quelle horreur ! Je pris mes écouteurs, les brancha à mon portable, puis, je mis les oreillettes dans mes oreilles. Je choisis une musique, que j’aime particulièrement bien.

Je me rapprochais petit à petit de la forêt. Tant mieux, au moins, je ne verrais personne, et je pourrais être tranquille. Si seulement Lorenzo était encore là… Il me manque tellement, pourquoi fallait-il qu’il parte, pour une raison que je ne connais pas… ? Tss, la poisse que j’ai… Enfin bref, j’arrivais devant la forêt. Elle était grande. Le soleil la rendait encore plus belle. Ses arbres bien verts. La forêt… Rien de mieux pour moi, un endroit calme et posé. Ou diverses animaux si trouvent. Un animal, tout comme moi.

Bon, je m’assied dos à un arbre. Fermant les yeux, j’écoutais tranquillement ma musique. Les oiseaux chantaient. J’avais envie de les manger, ces oiseaux. Mais je me retins. Je préfère largement être assit, à écouter la musique ou encore, ne rien faire et être éloigné des personnes. Je suis content d’être dans cet internat. Mais je n’aime pas les autres élèves. Enfin, quand je dis cela, je ne l’ai déteste pas. Je n’en connais d’ailleurs aucun, alors je ne peux pas dire que je ne l’ai aime pas. Je n’aime juste pas, le contact, entre plusieurs personnes et moi. Ça serait assez différent si j’avais une petite amie. Mais bon, pas n’importe laquelle. J’espère au moins qu’elle soit joyeuse, souriante et qu’elle rougisse facilement. Mais bon, vu comment je suis, c’est pas gagner du tout.

Tandis que j’écoutais tranquillement ma musique, une personne me tapota l’épaule. Ô Dieux ! Non ! J’étais venu ici pour être seul ! J’ouvris mes yeux, enlevant mes écouteurs. Levant la tête pour voir qui m’avait « appelé ». Je vis, une personne, grande… Rien de plus normale.

« Mmh… Quoi… ? »
Je n’ai pas l’habitude de demander quelque chose à quelqu’un. Mais là, je devais avoir l’air complétement blasé…
Spoiler:
 


Dernière édition par Lynxy Garden le Dim 7 Avr - 13:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hiryuu Atsushi
Un rayon de lumière dans les ténèbres
avatar


MessageSujet: Re: Quand on veut être seul, on ne l'ai jamais... [PV Lynxy, Vladimir, Hiryuu et Karl]   Sam 6 Avr - 20:12

Suite à la validation de son dossier d’inscription, Hiryuu décida de se promener et de visiter l’internat, la où il espérait pouvoir rencontrer de nouvelles créature lui qui n’a été en contact qu’avec des anges depuis son plus jeune âge. Il survola le bâtiment principal grâce à ses ailes tout en cogitant à ce que l’autre individu lui avait dit lors de son inscription :
« Oh et écoute moi…Les démons sont vraiment des créatures abjecte. Certaines personnes sont des exceptions, mais n’espère rien d’eux. Je dis ça pour toi, car tu as l’air d’un ange avec plein de rêve et de paillète dans les yeux. Je ne veux pas que tu sois trop déçu. »
Il se dit alors que ce n’était pas possible, que les démons avaient forcément une part de bonté dans leurs cœurs. Soudain, il entendit un cri qui venait de loin, un cri qui retranscrit une situation de panique, de terreur. Qu’est ce que cela pouvait il être ? Alerté par le cri, Hiryuu redescendit sur la terre ferme et courra vers la source du bruit, qui semblait être la forêt. Lorsqu’il pénétra dedans, il fut charmé par la beauté de l’endroit. Les arbres et la végétation étaient de toute beauté, les feuilles étaient d’un vert éclatant et la végétation de couleurs vifs. Cette forêt était surement magique, jugea t’il. Il fut tellement fasciné qu’il oublia le cri qui l’avait attiré. Puis dans un élan de lucidité il pensa :
*Cette forêt est tellement parfaite, ce n’est pas possible une telle perfection, serait je dans…une illusion ?*
En effet, il sentait sa magie le quitté, comme si la forêt aspirait son énergie. Il était prisonnier dans une illusion qui lui montrait une forêt magique mais qui dans l’ombre, se nourrissait de son énergie vital. Dans son malheur, Hiryuu espérait qu’il était seul car il ne voulait pas voir d’autres personne soient dans sa situation, quant soudain il vit un homme adossé contre un arbre et qui écoutait de la musique :
*Mince, il faut que je le prévienne que nous sommes prisonniers d’une illusion, et que nous trouvons un moyen de nous en sortir… *
Il accourra vers l’homme et lui tapota l’épaule. L’homme se retourna avec une volte-face, qui signifier qu’il ne voulait pas être déranger, demandant :
« Mmh… Quoi… ? »
« Heu… Excuse moi de te déranger, mais je crois que cette forêt est le fruit d’une illusion, ne sens tu pas ton énergie te quitter ? »
L’homme le regarda bizarrement
« Oh, je ne me suis pas présenter, je m’apelle Hiryuu Atsushi, je suis un ange. J’aurais aimé ne pas te rencontré pour t’éviter des ennuie, mais nous sommes dans une situation d’urgence, allions nous pour nous en sortir ! »
Allait-il accepter, et étaient-ils les seuls dans cette forêt ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vladimir Malchiderizeck
Si Dieu existait, ce serait moi.
avatar


MessageSujet: Re: Quand on veut être seul, on ne l'ai jamais... [PV Lynxy, Vladimir, Hiryuu et Karl]   Sam 6 Avr - 22:48

Les feuilles vibrait au passage du vent, laissant quelques petits courant d'air faire danser les mèches blanche du jeune vampire dans l'air si pure. Le soleil, masqué par le feuilles créait des halos de lumière finissant son chemin sur la terre molle et fraîche du sol, tapis d'une moquette de feuilles. Les fleurs, quelque soit leurs couleurs, commençait à s'éveiller sous le peu de lumière que pouvait produire ces nombreux halo de lumière.

Tout ça écoeurant au plus haut point le jeune punk. Vladimir était surement le pire démon d'ici. Il n'avait aucun coeur et ne pensait qu'à lui. En faite, toute les autres personne, il s'en fichait royalement, seul lui et son reflet ne comptait qu'à ses yeux. Il pouvait juger les gens, par exemple cette statue qui était une simple "ordure" à ses yeux depuis l'épisode de la cafétéria, mais il ne bougeait tout de même pas pour aider les gens. Tant que ce n'était pas lui.


Vladimir dormait sur un arbre, essayant de se rappelait les cris des gens qu'il avait tuer comme une "douce mélodie" pour faire passer cette atmosphère féerique, voir angélique.

Soudain, le vampire entendis quelqu'un courir. Un brun comme ça, avec ses yeux tout aussi brun. Le pire c'était sa tenue vestimentaire, il était torse nu. Un exhibissionniste ? Peut-être bien... Ou simplement un gars avec un style très "shonen" question fringue.

Ce type alla parler à une autre que le vampire n'avait même pas remarquer. Va savoir pourquoi, peut-être avait-il peut-être perdue un peu d'énergie en dormant.

Il vit ensuite les gens parler, l'un d'un ton las et blasé et l'autre -l'exhibissionniste - d'un ton paniqué.
Le vampire, d'un curieux habituel glissa le long de l'arbre pour s'arrêter au pied, toujours collé au tronc. Puis décida d'écouter les deux gens.

Hélas, d'un maladroit habituel, Vladimir se vianda contre un buisson ce qui créa le plus de bruit possible. Puis, le cris plutôt "viril" qu'il avait poussé compliqua ainsi le fait de rester discret pendant son espionnage.

Pour finir, il ne pouvait que saluer ses "nouveaux camarades" :

- Salut bande de plow', de quoi parliez-vous ?

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

       

J'écris en #4ce7ca
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand on veut être seul, on ne l'ai jamais... [PV Lynxy, Vladimir, Hiryuu et Karl]   Dim 7 Avr - 14:50

Ah la la ! Il était vraiment énerver depuis sa sortie de la cafétariat, quel idiot ce vampire au cheveux blanc! En plus Karl avait réussi a oublier le nom de cet élève! Bien sur qu'il aurait aimer ce venger la maintenant mais il ne sait que trop bien que le directeur le tient mains & pieds liée alors dans sa tête, la statue se disait que finalement se balader en forêt serait beaucoup mieux pour passer les nerfs a vifs.
La première personne qu'il verrait souffrirait ! Ou du moins finirait dans une poubelle... Ou dans un arbre... Enfin bref ! L'homme de résine avait vue plutôt un garçon adossé contre un arbre écoutant de la musique rien qu'a ce moment la, Karl avait déjà imaginer comme l'étrangler et l'étriper ni vu ni connu ! Rah ! Mais non il fallait qu'il reste calme, il continua son chemin avant d'apercevoir une autre personne qui courrait dans tout les sens en criant a "l'illusions!"
*Cette forêt est tellement parfaite, ce n’est pas possible une telle perfection, serait je dans…une illusion ?*
en faite il se parlait a lui même et la statue en avait strictement rien a faire ! Puis il continua son chemin, mais pourtant il n'avait même pas remarquer son pire ennemi qui dormait dans sur un arbre pas très loin de lui.


- Cette endroit devrait faire l'affaire... N'est-ce pas Arma? Le corbeau sembla être d'accord.

Après une courte discussion entendu au loin qui disait un peu près sa.
« Mmh… Quoi… ? »

« Heu… Excuse moi de te déranger, mais je crois que cette forêt est le fruit d’une illusion, ne sens tu pas ton énergie te quitter ? »

La même voix enchaîna très rapidement

« Oh, je ne me suis pas présenter, je m’apelle Hiryuu Atsushi, je suis un ange. J’aurais aimé ne pas te rencontré pour t’éviter des ennuie, mais nous sommes dans une situation d’urgence, allions nous pour nous en sortir ! »

Puis un court silence avant qu'une voix familière que Karl avait déjà entendu ne vienne se joindre aux deux autres personnes, bizarrement le pyscho était un peu irrité d'entendre la voix sans pouvoir se souvenir il l'avait entendu! Quel mémoire de poissons franchement!

- Salut bande de plow', de quoi parliez-vous ?

Suite de cela un silence oppressant était de nouveau présent dans la petite forêt et ce ne fut qu'a ce la moment parfait que la statue se décida à transformer sa chère et très apprécié corbeau, Arma en violon pour jouer frénétiquement la première musique qu'il lui passer par la tête, il continua durant tout le silence, ce aurait put laisser penser qu'il était l'auteur de l'illusion.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand on veut être seul, on ne l'ai jamais... [PV Lynxy, Vladimir, Hiryuu et Karl]   Dim 7 Avr - 16:24

Quand on veut être seul, on ne l'ai jamais...
« Heu… Excuse-moi de te déranger, mais je crois que cette forêt est le fruit d’une illusion, ne sens tu pas ton énergie te quitter ? »

Mais qu’est-ce qu’il raconte ce barge ?! C’est un psychopathe ou quoi ?! Non… Attendez… Je me suis endormi, et, je suis en train de rêver. C’est ça ? Non ?! Et merde… Non, moi qui voulais être seul, une après-midi entière ! C’est foutu…
Je regardais l’homme bizarrement, mais qui est-il au juste ? Ah bah, il répond à ma question comme si il lissait dans mes pensées :

« Oh, je ne me suis pas présenter, je m’appelle Hiryuu Atsushi, je suis un ange. J’aurais aimé ne pas te rencontré pour t’éviter des ennuie, mais nous sommes dans une situation d’urgence, allions nous pour nous en sortir ! »

« Une illusion… ? Je ne pense pas non. Moi, c’est Lynxy Garden. Et je suis un Lynx… »

Il est trop « chelou » ce mec. Il est fringué bizarrement et tout… Je devrais me méfier des personnes ici. Je me relevais pour faire face à l’homme.

Une autre personne arriva… enfin, elle se vautra dans un buisson…

-Salut bande de plow', de quoi parliez-vous ?

Ô Dieux ! Mais qu’ai-je fait pour être aussi maudit aujourd’hui ?! Celui-là… Oh… C’est un… Un vampire… Tout comme Lorenzo !! Le connait-il ?! Je lui demanderai, en ce qui consèrne mon « père », je ferais tout, même embrasser un garçon ! Bon d’accord, j’exagère… Allez, je me lance !
« Nous parlions. Dit moi, tu es vampire, c’est ça ? Connais-tu, un Lorenzo Wintel… ? »

Je me tais maintenant… Soudain, un bruit de violon retendit… C’est quoi ça…. ? Je tournais la tête pour voir qui c’était. Je ne voyais personne. Appart des gens qui se promenés, et aussi des couples, mais ils s’étaient loin de nous. Le son du violon était près. Je me reculais alors. Je me concentrais, puis, je pris ma forme de Lynx. Je me fiche du regard des autres sur moi. Je baissai le museau au sol, et commencer à essayer de repérer une odeur, tout en ayant l’ouïe fine, et de suivre les ondes que le violon propagé. Je me rapprochais de plus en plus, sans regarder si les deux autres me suivaient. Je me cachai derrière un arbre, le son était juste derrière… Je repris ma forme Humaine, ayant un petit peu mal à la tête. Je me ressaisis. Ensuite, je préparais une formule magique, dans ma tête. Une fois celle-ci faite, une boule de feu apparut dans ma paume de main. Je me retournais vite de l’autre côté de l’arbre, voyant un homme jouer de ce violon, je dis :

« Qui es-tu ?! » j’étais un peu affolé…
Revenir en haut Aller en bas
Hiryuu Atsushi
Un rayon de lumière dans les ténèbres
avatar


MessageSujet: Re: Quand on veut être seul, on ne l'ai jamais... [PV Lynxy, Vladimir, Hiryuu et Karl]   Dim 7 Avr - 20:00

L’homme qu’Hiryuu avait trouvé et qu’il avait prévenu du danger lui répondit :
« Une illusion… ? Je ne pense pas non. Moi, c’est Lynxy Garden. Et je suis un Lynx… »
Il pensa donc qu’il était le seul à le ressentir ? Quel effroi… Mais au moins d’autres personnes ne souffraient pas. Soudain un cri plutôt viril le fit sursauter et se retournait. Il découvrit à sa grande surprise, un vampire, une créature aux yeux bleus mystérieux et aux cheveux blancs qui déclara :
- Salut bande de plow', de quoi parliez-vous ?
*Il a l’air d’une créature assez amicale puisqu’il nous aborde* songea Hiryuu.
C’était la première fois qu’il voyait un vampire, il l’examina minutieusement de haut en bas, ne manquant pas un détail de l’individu. Il était vêtu d’habits assez gotique traduisant un coté assez ténébreux. D’après son enseignement, les vampires sont des créatures qui se nourrissent du sang de pauvres magiciens perdu afin de survivent. On lui avait toujours conseillé de s’éloigner de ce genre d’individu afin d’éviter de se faire mordre car certains vampire ne recule devant rien pour pouvoir se nourrir. Mais Hiryuu s’était défendu de juger les gens sur des préjuger, il fallait qu’il se fasse sa propre opinion des vampires. Peut-être étaient-ils complaisants finalement ? Pensant à tout cela, il remarquait qu’un blanc s’était mis dans la discussion, blanc qui fut stoppé lorsque la personne qui semblait s’appeler Lynxy dit d’un air intéressé :
« Nous parlions. Dit moi, tu es vampire, c’est ça ? Connais-tu, un Lorenzo Wintel… ? »
Quand soudain, un air de violon se fit entendre dans toute la forêt. Quel était la source du bruit ? Lynxy qui semblait être très intrigué se transforma en lynx et commença à investiguer pour trouver l’auteur de ces vibrations. Hiryuu fut très surpris de cette métamorphose qui venait de se produire sous ses yeux. Cet homme serait donc un métamorphe, une créature qui se change à volonté en homme ou en animal. Le lynx semblait avoir trouvé la source, il courra donc en direction de ce que ses sens lui avaient révéler.
« Ouah, impressionnant, n’est-il pas ? lança Hiryuu en regardant le vampire qui semblait le prendre pour un fou. Suis moi, nous allons voir ce qui se trame la bas, cela me permettra de me faire une idée de quels type de personne tu es. »
Il voulut sortir ses ailes d’ange de son dos sans y parvenir car il avait perdu trop d’énergie à cause de l’illusion.
*Flûte ! Marchons, marchons…*
Il courut après le lynx qui avait repris une forme humaine et qui avait déclenché un sort puisqu’ ‘il avait dans la main une boule de feu. Il découvrit aussi une autre personne qui semblait être une statue, jouée du violon. Quel drôle d’individu, serait-il l’auteur de l’illusion ? Il saisit la main de Lynxy afin de le faire perdre sa boule de feu :
« Trouvons un moyen pacifique au lieu de brandir les armes car cela n’attisera que le haine et le désespoir. »
Puis il regarda la statue :
« Qui es-tu ? Es-tu l’auteur de l’illusion de cette forêt ? Ne sois pas offusqué, je ne souhaite que la réponse à ma curiosité et empêcher les malheurs d’autres personne car je suis en train de souffrir actuellement… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vladimir Malchiderizeck
Si Dieu existait, ce serait moi.
avatar


MessageSujet: Re: Quand on veut être seul, on ne l'ai jamais... [PV Lynxy, Vladimir, Hiryuu et Karl]   Dim 7 Avr - 22:46

-Salut bande de plow', de quoi parliez-vous ? dit le vampire, n'hésitant pas à les insultaient de manière très "geek", mais il était le seul à vraiment savoir que ce " plow' " était une insulte surement.


Puis, un blanc s'installa. Vladimir venait de créer un bide. Mais alors là, un énorme bide. Soudain, celui avec les écouteurs commença à parler :

-Nous parlions. Dit moi, tu es vampire, c’est ça ? Connais-tu, un Lorenzo Wintel… ?

Genre ! Vladimir ne pouvait pas connaitre tout les vampires du monde tout de même. De plus, son nom ne faisait ni japonais, ni rien. Il devait être européen.
Bon d'un côté, Vlad' était russe, il ne pouvait pas lui en vouloir. D'ailleurs, comment pouvait-il connaitre quelqu'un d'un pays "chaud" alors que lui est de pays "froid".

Le vampire alla répondre quand soudain, un musique résonna. Du violon, Vlad' reconnaissait le bruit que pouvait faire des cordes, ayant jouer de la guitare plus jeune. Bien sur, maintenant si vous lui demander de faire un mi mineur par exemple, il vous fera un Fa majeur surement. Vladimir n'a simplement pas de mémoire, ce qui l'a forcer à arrêter, ne s'étant jamais souvenu d'une seule partition de toute sa vie.

Le type ayant parler le dernier se transforma soudain en un lynx et renifla le sol, surement à la recherche du type qui devait produire cette musique.
Il partit ensuite en direction de la où devait se trouver celui qui jouait de la musique, ce qui ne donna pas le temps à Vlad' de répondre à sa question.
Le vampire se retrouva seul avec l'exhibissionniste, ce qui le gêna un tantinet. Puis, ce dernier décida de commencer une conversation avec lui.

« Ouah, impressionnant, n’est-il pas ? dit-il en se tournant vers le blandinet, écarquillant devant le type et son "n'est-il pas".Suis moi, nous allons voir ce qui se trame la bas, cela me permettra de me faire une idée de quels type de personne tu es.

Le vampire soupira, serait-ce de la soumission ? Il voulait juste s'asseoir et tirer la langue au brun pour l'énervé au moins un minimum, mais Vladimir était aussi très curieux de savoir qui jouait du violon. Bien sur, il ne voulait pas faire "ami-ami" avec des gens comme ça, en vérité, il voulait surtout embêter les gens depuis qu'il est de retour de la cafétéria, à croire que cette statue avais éveillé ses instinct de sadique longtemps enfouie dans le fin fond de son âme salit par toute la méchanceté qui pouvait régner dans son coeur.

Ils s'avancèrent vers l'endroit d'où venait la mélodie quand Vladimir vit ce joyeux petit Karl avec le violon en main. Un sourire sadique s'afficha sur son visage, crevant d'envie de continuer ce jeu du plus ironique.

« Qui es-tu ? Es-tu l’auteur de l’illusion de cette forêt ? Ne sois pas offusqué, je ne souhaite que la réponse à ma curiosité et empêcher les malheurs d’autres personne car je suis en train de souffrir actuellement… » dit ensuite le brun à l'intention de la statue.

Le vampire, le trouvant un peu arrogant décida de parler enfin après trois longue minute:

- Woh woh woh, on se calme toi, ok ? Une question à la fois, dois-je te rappeler qu'il est blond ? En plus c’est une statue, doit pas avoir grand chose dans sa tête.
Quant à toi...
dit-il en se tournant vers Karl, ce sourire mesquin aux lèvres. Dois-je te prendre pour un stalker, vu qu'en dirais que partout où je suis, t'y es aussi. En plus le même jour, si c’est pas magnifique tout ça. Désolé, je ne suis pas intéressé par ceux qui n'ont pas de boyaux. ~

Le vampire émit un rire à la limite du sadisme, laissant tout à fait paraître son côté mesquin, ingrat et égocentrique aux yeux de tous.

Vladimir était tout, sauf gentil.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

       

J'écris en #4ce7ca
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand on veut être seul, on ne l'ai jamais... [PV Lynxy, Vladimir, Hiryuu et Karl]   Sam 13 Avr - 1:20

La statue continua de jouer de son violon, même si les bruits de la conversation au loin venait le déranger, sans pour autant le faire faillir dans sa symphonie mais ce ne fut que par pur hasard au moment ou le métamorphe arriva que le jeune blond avait finit sa symphonie et qu'il s'était retourner vers lui, comme si il savait que quelqu'un aller droit sur lui.

- "Hum... Arma... prête a faire couler du sang?" murmura le psychopathe

Mais apparemment le jeune métamorphe avait put sentir qu'il était hostile puisqu'une petite boule était dans la main de l'individu en plus d'être a moitié cacher par un arbre ou peut-être était-ce simplement par pur réflexe aller savoir !

« Qui es-tu ?! » dit-il avec une pointe d'affolement ressenti dans sa voix

- "Arma... Il a l'air affolé.. En jouant la comédie, je pourrais facilement m'approcher de lui et peut-être... Le tuer? Qu'en pense-tu ma chère ?" murmura-t-il a nouveau alors que son corbeau acquiesça.

Mais avant même que la statue puisse s'approcher, un exhibissionniste été apparu a coté de lui et avait fait taire la flamme de garçon au yeux de lynx et de dire avec franchise


« Qui es-tu ? Es-tu l’auteur de l’illusion de cette forêt ? Ne sois pas offusqué, je ne souhaite que la réponse à ma curiosité et empêcher les malheurs d’autres personne car je suis en train de souffrir actuellement… »

A regarder de plus près la statue avait un grand sourire sur son visage, qui cachait en faite sa déception, comment tuer deux personne a la fois en jouant la comédie ? Sans pouvoir s'amuser a les blesser? Il avait déjà fait sa une fois mais... Ça avait valu sa destruction mais pour revenir a nos moutons, l'exhibissionniste été le fou qui parlait de cette soit-disant forêt tueuse aspirateur d'énergie vitale! Quel blague ! Karl se sentait très bien ! Son énergie magique se baladant dans son corps été très plein même si l’événement de la cafétariat lui avait bien pomper durant un court moment son énergie bref..

- "Non je suis désolé mais que diriez vous d'un tour de magie?" dit Karl d'un ton enjoué en transformant son corbeau en haut de forme puis en plongeant une partie de son bras dedans, il allait quand même tenter de les "tuer" ou au moins de les blesser gravement

Mais malheureusement pour lui se satané vampire de pacotille venait de faire son apparition et de lui lancer deux petites "gentillesse en pleine face" ce qui l'empêcha de continuer son "tour de magie"


- Woh woh woh, on se calme toi, ok ? Une question à la fois, dois-je te rappeler qu'il est blond ? En plus c’est une statue, doit pas avoir grand chose dans sa tête.
Quant à toi...
dit-il en se tournant vers Karl, ce sourire mesquin aux lèvres. Dois-je te prendre pour un stalker, vu qu'en dirais que partout où je suis, t'y es aussi. En plus le même jour, si c’est pas magnifique tout ça. Désolé, je ne suis pas intéressé par ceux qui n'ont pas de boyaux. ~

Tout de suite après, il s'approcha du vampire et viens plaquer son front contre le sien avec un air de défi suivit d'un sourire très sadique au lèvres en répondant froidement

- "Oh tien ! Le suceur de sang ! C'est sûr que la purée n'était pas très bonne pour quelqu'un dans ton genre ! Enchaînant avec un rire moqueur puis d'une voix toujours aussi froide envers le vampire "De toute façon un sans-coeur comme toi ne devrait même pas vivre."

Suite a cela le psycho se déplaça en ne quittant pas du regard le vampire, donnant une atmosphère très tendu, Arma venant se placer sur le poignet de la statue prêt a sauter sur le suceur de sang si nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand on veut être seul, on ne l'ai jamais... [PV Lynxy, Vladimir, Hiryuu et Karl]   Dim 14 Avr - 13:15

Quand on veut être seul, on ne l'ai jamais...
«Trouvons un moyen pacifique au lieu de brandir les armes car cela n’attisera que le haine et le désespoir. »
En disant cela, l’ange m’avait prit le poignet, pour éteindre la flamme qui orné ma main. Nan mais, pour qui il se prend de faire la loi comme ça ?!

« Qui es-tu ? Es-tu l’auteur de l’illusion de cette forêt ? Ne sois pas offusqué, je ne souhaite que la réponse à ma curiosité et empêcher les malheurs d’autres personne car je suis en train de souffrir actuellement… »
Cette personne ne m’inspirait vraiment pas confiance… Jouer du violon, dans une forêt… C’est plutôt louche. Le mec bizarre souriait un peu sadiquement, il ne me fait pas peur, mais franchement, j’ai un mauvais pressentiment…

-"Non je suis désolé mais que diriez vous d'un tour de magie?" dit l’homme d'un ton enjoué en transformant son corbeau en haut de forme puis en plongeant une partie de son bras dedans.
Hyper louche, je le regardai avec un regard noir. Un tour de magie ? Et puis, c’est quoi cet animal ? Un mutant ou quoi ? Il est franchement trop bizarre ! Il veut nous tuer ? Il veut quoi de nous ? Je sais pas pourquoi, mais j’ai envie de l’ignorer et de m’en aller d’ici. Le vampire intervint soudainement par :
- Woh woh woh, on se calme toi, ok ? Une question à la fois, dois-je te rappeler qu'il est blond ? En plus c’est une statue, doit pas avoir grand chose dans sa tête.

… Blond ? Mais, on s’en fiche qu’il soit blond ! Ce n’est pas un dieu quand même ?! Dans ce cas, si les blonds sont des dieux, je dis respect, parce que des blonds, y’en a des milliers. Ah, c’est une ‘’statue’’… Je ne savais pas, que ça bougé, une statue. Et encore moins qu’elles parlaient. En même temps, nous sommes dans un monde ou la magie existe. C’est plutôt ennuyeux, de rester là, à ne rien dire. Surtout que si cette personne essaye de nous tuer ou encore autres, elle le regrettera aussitôt. Je suis persuadé que Lorenzo est dans le coin, et s’il apprenait ma mort, il me vengerait… Bon, je n’aime vraiment pas la compagnie de personne. Je remis ma musique, mes écouteurs dans mes oreilles, puis, je m’éloignai d’eux, pour retourner à cet arbre, ou je m’appuyai avant d’être tapotai par un barge. Une fois arrivait devant l’arbre, je ne m’assieds pas, je m’appuyais juste à celui-ci, refermant les yeux. Je me souvenais vaguement de mon enfance, avec mes parents, mes vrais parents. Je sais juste, que ma mère me détestée… Elle ne m’aimait pas, parce que je suis né d’un viol… Pfff, ça me dégoute, je n’aurai jamais dû naitre… ! Il n’y a que Lorenzo, qui a su être là pour moi, je le remercie beaucoup, de tout ce qu’il a fait pour moi… J’ai une envie folle de me déchainé, je suis énervé ! Je me retournant, mis ma main en poing puis je mis un grand coup dans le tronc de l’arbre. Celui-ci craqua un peu, enfin, l’écorce s’enleva un peu. Toutes questions me venaient à l’esprit, pourquoi suis-je né ? Pourquoi Lorenzo ne m’a pas tué, comme il l’a fait avec ma famille ? Si cette statue, nous tuer, je serais à la fois triste et content…. Malheureusement, je suis renfermé sur moi-même, et je ne supporte pas que je sois né d’un viol…
Revenir en haut Aller en bas
Hiryuu Atsushi
Un rayon de lumière dans les ténèbres
avatar


MessageSujet: Re: Quand on veut être seul, on ne l'ai jamais... [PV Lynxy, Vladimir, Hiryuu et Karl]   Dim 14 Avr - 14:06

Suite à un échange verbal mouvementé, la statue s’était placée en face du vampire, créant ainsi une atmosphère très lourde et dur a supporté surtout pour Hiryuu qui n’était pas accoutumé à voir de tel comportement. La troisième personne était partie discrètement, ne se sentant pas concerné, et avait détruit un arbre pour défoulé sa rage qui se traduisais sur son visage. A la vue de celui-ci, Hiryuu fut stupéfait par tant de dégoût apparent sur ses gestes et comprit que cette personne avait un lourd passé. Que devait-il faire? Rester pour essayer de calmé les tensions entre les deux personne ou bien aller voir cette triste figure qui se dérobé dans l’ombre de la forêt...Soudain Hiryuu toussa et vit sur sa main qu’il avait craché du sang, un sang d’un rouge écarlate, un rouge qu’Hiryuu n’avait jamais vu :
*Il faut que je trouve la source de mon problème…Est-ce la forêt ou bien moi-même ? En tous cas, il faut d’abord que je les arrête, je ne peux observer un tel déchainement de violence sans agir, puis j’aiderais le pauvre métamorphe…Les autres anges avaient ils raison ? Ainsi, seuls les anges sont des êtres purs et compatissants ? Non ce n’est pas possible, je trouverais un soupçon de pureté dans leurs cœur !*
Hiryuu s’avança, se plaça entre les deux individus et chanta :
« A l'aube d'un nouveau jour, d'un tendre amour,
La lumière céleste du bonheur partagé nous a caressés,
La lune des espoirs déchirés a laissé place à un soleil de joie,
Unissons nos deux cœurs en un chant de prospérité.
Maîtrisons nos émotions, scellons notre destin sur ce choix
Eternel qu'est l'union de nos deux âmes pour toujours. »

Avec une voix clair, douce et apaisante. Durant sa récitation, Hiryuu était parfaitement an face avec la nature, comme s’il ne fessait qu’un, avant de reprendre avec sa voix normale :

« Mes amis, mes cher frères, stoppé cette barbarie, je vous en prie. Je veux croire en mon idéal, je ne peux croire que des créatures ne soient composé que d’ombre et de fourberie. On vous décrie comme des vils créatures d’où je viens depuis toujours, je veux croire le contraire », se mettant à genoux avec une larme coulant sur ses joues :
« Je vous en supplie, montrer moi que j’ai raison et qu’ils ont tort. »,avant de recraché du sang. Hiryuu était maintenant très faible, a deux doigts de s’évanouir. Si une personne voulait le tuer, il n’aurait aucuns moyens de se défendre.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -



"Toute histoire à une fin..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand on veut être seul, on ne l'ai jamais... [PV Lynxy, Vladimir, Hiryuu et Karl]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand on veut être seul, on ne l'ai jamais... [PV Lynxy, Vladimir, Hiryuu et Karl]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand on veut être sûr que tout soit bien fait alors, on doit le faire sois-même.
» Parce qu'on peut devenir des handicapés quand on veut
» Fiche technique ; Muse sait aussi se battre... Quand elle veut ... [EN COURS]
» Quand on veut chanter au et fort.[PV Pépite d'Or]
» JE NE VEUT PLUS ETRE SEUL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
¤ INTERNAT NOZOMI ¤ :: Archives :: Récupération de RP-
Sauter vers: